Tennisonline.fr

Les clés de l'été tennistique 2008

Ca y est, l’été nord-américain est lancé avec cette semaine le tournoi Masters Series de Toronto.

Jeux olympiques de Pékin obligent, le calendrier de la traditionnelle tournée nord-américaine sur dur est un peu perturbé. En effet, seul un tournoi préparatoire sur ciment a précédé Toronto : Indianapolis, gagné par le français Gilles Simon.

purchase discount medication! purchase zoloft online . express delivery, generic zoloft lawsuit.
Premier tournoi déterminant : TORONTO

Beaucoup de questions avant cet été. Rafael Nadal va-t-il enfin réussir son été? Cela fait deux ans que l’espagnol montre des signes de faiblesses physiques sur les surfaces rapides d’Amérique (éliminations prématurées àl’US Open en 1/8ème de finale en 2006 et 2007). Aura-t-il la caisse cette année pour franchir un pallier supplémentaire àNew York, comme il a pu le faire en janvier àl’Open d’Australie? dosage of doxycycline for uti doxycycline monohydrate instructions doxycycline online Rafa a tous les compteurs au vert : pas de bobos, une grosse confiance et surtout peu de points àdéfendre.

Touché mentalement après sa défaite cruelle àWimbledon, Roger Federer saura-t-il rebondir sur des terrains et dans des stades qu’il affectionne particulièrement? cheap generic dapoxetine canadian pharmacy meds buy dapoxetine online cheap dapoxetine without prescription generic dapoxetine 90 no prescription  Le Suisse reste une valeur sure sur le ciment américain mais aura-t-il digéré les deux dernières désillusions de Wimbledon et Roland Garros? Comment va-t-il gérer la pression de peut-être finir l’année sans Grand Chelem, une première depuis 2002?

the largest canadian mail order pharmacy buy cheap generic drugs online buy amoxil capsule online at low prices, an online facilitator best quality Autre gros bras en plein doute : Novak Djokovic. Le Serbe, star de l’été l’an dernier (victoire àMontréal, finale àl’US Open) a beaucoup de points àdéfendre pendant cette tournée. Sa défaite prématurée àWimbledon contre Marat Safin va-t-elle le dynamiser et lui faire mesurer le chemin qu’il reste àparcourir ou va-t-elle l’aspirer dans une spirale négative? Le Serbe a toujours montré un gros mental après ses déconvenues mais il sait que le temps ne joue pas en sa faveur dans sa quête de la première place mondiale, quasiment abandonnée pour cette saison 2008.

Nikolay Davydenko a été particulièrement discret ces derniers temps : il a perdu au premier tour de Wimbledon et, étrangement, n’a participé àaucun tournoi de seconde zone pour se refaire la cerise mentalement et surtout amasser les dollars. Oà ¹ en est le Russe le plus énigmatique du circuit? Davydenko aime le ciment, il a gagné àMiami cette année et est un abonné des demi-finales (perdues contre Federer) àl’US Open. Mais cet été s’annonce bien périlleux pour lui.

Andy Roddick doit accueillir avec soulagement cette campagne dans son jardin. L’américain est encore le seul joueur àavoir réussi le doublé Masters du Canada-Cincinnati, en 2003, l’année oà ¹ il régnait sur le monde du dur. Alors qu’il avait formidablement rebondi après un Open d’Australie àoublier (victoire àDubaà ¯ avec des succès sur Nadal et Djokovic, victoire contre Federer àMiami, demi finales àRome), sa blessure semble lui avoir complètement coupé les ailes. Si Andy ne se relève pas sur son ciment adoré, il y a du souci àse faire pour lui. Mais son service devrait encore faire des grabuges.

L’espagnol David Ferrer, numéro 5 mondial, a lui aussi un bon pactole de points àdéfendre pendant cet été (demi finale àl’US Open). Mais il est maintenant attendu au tournant et a plus de mal àbriller dans les gros tournois. Pas sur qu’il arrive dans les meilleures conditions àToronto.

Marat Safin, auteur d’un retour sur le devant de la scène éblouissant àWimbledon retrouve les terres de ses premiers exploits (vainqueur à20 ans de l’US Open en 2000). Mais Marat est fragile et a réussi àse mettre de la pression tout seul en déclarant qu’il devait absolument gagner des matchs pour être tête de série àNew York. Pas sûr que cela soit le meilleur moyen de le mettre en confiance. Mais si la machine s’enclenche comme àLondres, il ne sera vraiment pas bon de croiser Marat dans les premiers tours des tournois.

Cà ´té jeunes pousses, le Kangourou voit bien le letton Ernest Gulbis top quality medications. zoloft cost at walmart . top offering, buy zoloft usa. et l’argentin Juan Martin Del Potro réussir un très bel été sur ciment. Ces deux lascars devraient faire des étincelles au Canada et àCincinnati, et peut être bien àNew York.

Pour finir, parlons français. Nos tricolores sont àl’aise sur dur, Gilles Simon vient de le prouver, mais curieusement, ils nous ont souvent habitués àdes étés pourris, notamment àl’US Open. Richard Gasquet, Gaà «l Monfils, Gilles Simon, Mickaà «l Llodra, Paul-Henri Mathieu, Jo-Wilfried Tsonga (s’il est remis), Nicolas Mahut, Arnaud Clément : tous sont capables de briller mais y arriveront-ils cet été? On l’espère.

Premières indications avec tous les meilleurs joueurs du monde réunis àToronto (il manque David Nalbandian ou encore Lleyton Hewitt àl’appel) oà ¹ Novak Djokovic défend son titre.

comments powered by Disqus