Tennisonline.fr

Raphaël Nadal, roi de Melbourne

Le n°1 mondial, Rafael Nadal vient de remporter la finale de l’Open d’Australie 2009 au dépend de Roger Federer dans un match encore une fois très disputé.

buy levitra penetrate the buy viagra generica endopelvic fascia). Rafael Nadal bat Roger Federer 7/5 3/6 7/6(3) 3/6 6/2

buy amoxil online, amoxicillin 500 mg sinus infection, full course of amoxicillin . Pariez 20€ sur Betclic, si vous perdez on vous rembourse !

Le suisse n’égalisera pas tout de suite le record de Pete Sampras, tandis que l’espagnol décroche son 6° titre du Grand Chelem et ne lui manque plus que l’US Open pour réaliser le Grand Chelem.

Une finale de titans… Rien à voir avec celle de Roland Garros 2008. Non c’était plutôt du style Nadal-Federer version Wimbledon 2008… Des échanges incroyables, avec des points gagnants venus d’ailleurs… Comme cet échange du 4ème set à 2 partout quand Nadal termine par un coup droit gagnant long de ligne sans doute le plus beau point de la quinzaine.

doxycycline kidney pain doxycycline neck acne purchase doxycycline

L’enjeu du match était bien sur l’égalisation du record de Pete Sampras par Roger Federer. Pete a du trembler dans son fauteuil mais le record a encore tenu bon. Mais Federer n’est pas passé loin de la victoire. Rien qu’en regardant les stats, on se rend compte qu’il a gagné un point de plus que Nadal (174 contre 173). Son ratio points gagnants-fautes directes est meilleur que celui de l’espagnol. Comment expliquer alors cette défaite? Pendant longtemps, la réussite de l’espagnol sur les balles de break a été insolente. Alors qu’il fallait plusieurs occasions à Federer pour en convertir une, Nadal lui ne se faisait pas prier pour prendre le service du Suisse. Dans le troisième set par exemple, remporté 7/6 par Nadal, Federer s’est procuré pas moins de 6 balles de break, sans pouvoir en convertir une seule.

Les tournants de ce match? Il y en a eu plusieurs. Les plus marquants ont sans doute été lorsque Federer sauve une balle de set à 5/6 dans le troisième set avant d’arracher le tie-break. On se dit que le Suisse, ancien roi des tie-breaks, va alors achever Nadal. Que nenni! Nadal repart avec un avantage de 2 sets à 1… Nul doute que la perte de ce troisième set aurait pu être fatale à Nadal.

Le début du quatrième set est littéralement époustouflant. Federer repart au combat sans sourciller et breake d’entrée Nadal avec des coups droits dont il a le secret. Immédiatement, Nadal débreake et recolle à 2 partout. S’en suit un jeu titanesque, émaillé d’échanges incroyables… Des passings improbables, des volées venues d’ailleurs de la part de Federer… Et Nadal qui se procure plusieurs balles de break. On se dit “tournant du match” car cette fois-ci l’espagnol n’arrive pas à convertir. Federer tient et profite de son “momentum” pour s’envoler 5/2.

Lorsque Federer égalise à 2 sets partout, on repense au match de Nadal contre Verdasco. Va-t-il tenir? Roger s’est-il dit la même chose? Cela expliquerait-il la raison de son relâchement dès le premier jeu du cinquième set? Quelques points gratuits relancent Nadal. A 1/2, Federer lâche complètement alors qu’il mène 30/0 sur son service. 3 fautes directes et le voilà avec une balle de break contre lui. Nadal ne rate pas l’occasion et ne sera plus inquiété sur ses jeux de service. La faute à un jeu de jambe défaillant de l’artificier suisse.

dapoxetine canada black market, discount dapoxetine online, dapoxetine without prescription paypal, dapoxetine no rx, buy dapoxetine online in canada no 

A 2/5, dos au mur, Federer commence par challenger, à tort, une balle un peu longue alors que Pascal Maria, l’arbitre français le prévient en lui disant que la balle est “très limite“. 2 fautes directes plus tard, Nadal entrevoit la victoire à 15/40 mais caviarde la première par un retour facile hors-limite, puis Federer le fait craquer et égalise à 40-A. Dernier tournant du match : après quelques échanges, Federer se décale pour pilonner le revers de Nadal, celui-ci tente le tout pour le tout avec un revers croisé qui vient mourir près de la ligne. Dedans? Dehors? Annoncé dedans par les juges de ligne. Roger veut challenger mais il n’en a plus le droit… Quelques secondes plus tard, il envoie un dernier coup droit trop long et Nadal peut s’allonger sur le court… 6ème titre du Grand Chelem pour l’Espagnol dont 5 gagnés contre Federer en finale. Et si Pete Sampras devait se méfier de Nadal maintenant?


buy prozac online from canada drugs – online canadian pharmacy. prozac if you are uncertain whether you must start taking this medication, speak with your

comments powered by Disqus