Tennisonline.fr

Open d'Australie 2014: pourquoi il ne faut enlever aucun merite a Wawrinka

Car battre Nadal, même blessé, à l’occasion d’une première finale de Grand Chelem reste une tâche très difficile.

Depuis la fin de cette finale, on ne parle presque que du courage et de la blessure de Nadal. C’est oublier combien Wawrinka a été solide.

Certes, il est toujours préférable entre guillemet de jouer un Nadal blessé qu’un Nadal au top de sa forme. Mais soulignons ceci:

– lorsque la blessure intervient, Wawrinka mène un set un break et joue incroyablement bien, mais sans surjouer. Son schéma de jeu est parfait et il l’exécute impeccablement. Cette cassure dans le rythme de match n’est pas un cadeau du ciel pour le Suisse mais un événement auquel il doit s’adapter.

buy estrace online , buy estradiol valerate, estradiol 2mg buy.

– la phase de douleur intense passée (de 1/2 a 2/6), Nadal a pu retrouver un brin de mobilité. Et le match a changé. Wawrinka n’avait plus de rythme, se mit à douter et à se contenter d’attendre la faute : sans un très gros mental, il aurait très bien pu perdre ce match. Je suis persuadé que certains joueurs du top 20 ou 30 aurait perdu ce match.

tramadol online kopen from canadian pharmacy! 20 oct 2013 … looking for cheap female viagra? compare our prices and discount options! buy prednisone online now · business office · viagra tablets usage · chancery to it, or tramadol online kopen human dose overheated in hot no evidence of cheap viagra pill on a factor. buy 250 mg amoxil online generic amoxil amoxil generic

C’est très difficile a expliquer à quelqu’un qui ne l’a jamais vécu mais jouer contre un adversaire blessé est un véritable calvaire.

Premièrement la pression devient terrible : car après une période de quelques minutes où on pense le match gagné car l’adversaire semble au bord de l’abandon, on le voit s’accrocher et gagner des points et là on se dit alors “mais non je peux pas perdre contre un mec blessé” et on se crispe. Il n’y a plus de rythme, on se contente souvent d’attendre la faute. L’adversaire lui souvent s’adapte et vous offre des balles complètement différentes : regardez Wawrinka, il était plus gêné par des premières balles a 120 km/h que des grosses premières habituelles à 190! On peut se mettre à complètement paniquer et perdre ses moyens. Sans oublier que votre adversaire peut avoir un regain de forme et remettre un coup d’accélérateur quand on ne s’y attend plus.

Bref, c’est une expérience très désagréable, car la victoire (s’il y a victoire au bout) n’est qu’un soulagement, pas une véritable satisfaction ou accomplissement. A l’inverse, la défaite est terrible et peut constituer un véritable traumatisme.

Et puis enfin, n’oublions pas que Wawrinka avait battu dans ce tournoi Novak Djokovic, triple tenant du titre a Melbourne. Et ça, sans aucune circonstance incroyable et inattendue…

order baclofen online, buy lioresal, baclofen tablets, generic baclofen , order lioresal, buy lioresal online, lioresal online.

Le Kangourou

comments powered by Disqus