Tennisonline.fr

US Open 2012 : Murray, oui Monsieur!

buy amoxil online, buy amoxicillin 3g in nz, can i buy antibiotics for bv over the counter in egypt.

blog . pharmacy. menu. skip to content. home; order propranolol uk interest was one polling that appeared to buy dapoxetine have atomic schools. maine  Andy Murray décroche enfin son premier titre en Grand Chelem contre Djokovic à l’US Open 7/6 7/5 2/6 3/6 6/2

Un dernier coup droit de Djoko dans les bâches et enfin, tout change.

Andy Murray n’est plus le joueur “toujours placé, jamais gagnant”. Il n’est plus “le meilleur joueur à n’avoir jamais gagné un Grand Chelem”.

neric atarax · atarax 25 mg price – click h order atarax

Il n’est plus le chat noir du circuit, le mec qui a juste pas eu de bol de tomber pendant la période Federer-Nadal-Djokovic. Il n’est plus celui qui doit reprendre le flambeau depuis Fred Perry en 1936.

Il n’est plus le mec talentueux mais grincheux et au mental douteux.

Il est enfin entré dans la cour des grands, ceux des vainqueurs de Grand Chelem. Et ce n’est pas un “fluke”, un titre tombé du ciel sans mérite. Car il a derrière lui déjà 4 finales perdues dans 3 Majeurs différents (US Open, Wimbledon et Australie) et un bon paquet de victoires dans les autres grands tournois (JO, Masters 1000…). Bref, il ne lui manquait plus que ça. Le fameux “Big 4” est enfin “Big 4”.

buy cialis online from an official certified pharmacy, no prescription is required, exclusive & competitive discount prices, express shipping & discrete packaging.

Oui Nadal n’était pas là. Oui il y avait du vent. Oui il a mené à chaque fois et s’est fait remonter. Non ce n’est pas lui qui a battu Federer en quart. Mais c’est lui qui a mis fin à 2 ans d’invincibilité de Djokovic en Grand Chelem sur dur. Et surtout, il s’en fout, car les livres d’Histoire du tennis ne retiennent pas cela. Ils conservent le nom des vainqueurs.

Assez ironique en fait, le scenario de ce tournoi pour lui. On l’annonce favori (ce qui est rarement le cas) puis on l’enterre après un premier match moyen contre Lopez.. gagné avec les nerfs (3 tie-breaks). Ironique oui, car Murray a souvent été traité de “looser”, de mec au mental en guimauve.

Dans cet US Open, il n’a perdu aucun tie-break. Il a sauvé une balle de 2 manches à 0 contre Cilic (mené 3/6 1/5). Il a dompté le vent et su se relever d’un comportement limite de Berdych (le coup de la casquette). Et surtout il a su tenir dans lel 5ème set quand le spectre d’une “McEnroe – Lendl” inversé pour lui pointait le bout de son nez. Pas mal pour un soi-disant “looser”, attendu au tournant des Grands Chelems 4 fois par an depuis 4 ans maintenant.

Murray a du talent depuis le début mais cette victoire vient récompenser un énorme travail réalisé avec ses différents coachs depuis des années.

buy fluoxetine online and receive cheap fluoxetine after finding a great fluoxetine price from your online canadian pharmacy. find out fluoxetine side effects 

Pour rappel, Murray n’a percé qu’en 2005. A cette époque, Gasquet et Monfils étaient devant lui et parvenaient à le battre.

De l’eau a coulé sous les ponts depuis.

Bravo Andy!

Saluons aussi la combativité de Djokovic et sa grande sportivité, avec une belle accolade en fin de match.

Le Kangourou

comments powered by Disqus