Tennisonline.fr

Saison tennistique 2012 : jeu des prédictions

Toujours facile en fin de saison de sortir “j’en étais sur” en parlant de tel ou tel résultat. Plus difficile de s’avancer en début de saison. Tentatives…

fluoxetine and weight gain drug fluoxetine fluoxetine appetite generic fluoxetine online fluoxetine fluoxetine dosage fluoxetine pictures side effects of 

C’est forcément un exercice hasardeux et on se rend souvent compte après coup qu’on est passé complètement à côté, mais il est toujours intéressant de jouer le jeu des pronostics au coup d’envoi d’une saison.

Open d’Australie 2012 : Novak Djokovic

Alors que Nadal est en rodage et encore sur les rotules, Murray toujours pas débloqué malgré les conseils de Lendl, Novak Djokovic refait le coup et bat Federer en finale de l’Open d’Australie. La surface lui va comme un gant et son corps révigoré lui permet de battre un Federer fatigué par ses tours précédents.

Masters 1000 Indian Wells et Miami : Djokovic, Del Potro

La pression se fait de plus en plus ressentir sur les épaules de Djokovic, qui doit défendre un nombre invraisemblable de points. Il conserve son titre à Indian Wells mais succombe à Miami. Del Potro confirme son retour au premier plan avec une belle victoire à Miami.

Saison sur terre battue : le retour de Rafa

that’s kmc editor mitchell scott doing the shredding, where can i order estrace without prescription. buy estrace online no prescription, photos: peter moynes.

Peu en vue depuis le début de la saison, Rafael Nadal profite de la terre battue pour se refaire la cerise. Djokovic, éreinté et craquant sous la pression, n’arrive pas à rééditer ses exploits de l’an passé. Federer zappe Monte Carlo et la joue pépère avant Roland Garros. Rafa rafle Monte Carlo, Madrid et Rome. Murray n’arrive toujours pas à passer un cap sur terre : Del Potro, Almagro et Monaco sont là pour le lui rappeler.

Roland Garros : Rafael Nadal

Djokovic n’a plus que Roland Garros à gagner. Hélas pour lui, il chute contre David Ferrer qui atteint enfin sa première finale en Grand Chelem. Murray perd dès le troisième tour tandis que Monfils cède dans un match épique en 4 sets contre Nadal en quart. Le Roi de Roland l’emporte facilement en finale contre un Ferrer dépassé par l’enjeu.

purchase cheap baclofen | usa canada uk | buy online without prescription. low prices, fast delivery and secure online processing.

Wimbledon : Roger Federer

generic zoloft online pharmacy buy sertraline 100mg tablets buy Sertraline

Djokovic n’a plus la confiance qu’il affichait en 2011. Il cède sa couronne dès les quarts de finale contre Tsonga. Murray sombre en demi-finale contre Federer, qui prend le meilleur sur Tsonga en finale. La presse britannique s’acharne sur Murray.

Jeux Olympiques : Jo-Wilfried Tsonga

Encouragé par sa finale à Wimbledon, Tsonga remet le couvert à Londres pour les JO. Galvanisé par l’événement, il écoeure tout le monde sur sa route et remporte la médaille d’or au nez et à la barbe du Big 4.

US Open : Andy Murray

Nadal connait son coup de mou habituel en été. Le corps et la tête de Federer flanchent un peu après son succès londonien et la machine Djokovic continue de fonctionner sur courant alternatif. Andy Murray en profite pour remporter son premier titre du Grand Chelem dans une finale nerveuse contre Del Potro. La presse people anglaise (et une partie des fans commentateurs) raille le succès de l’Ecossais, estimant qu’il n’est qu’un vainqueur “par défaut” et qu’il lui reste encore tout à prouver.

Masters Cup : Andy Murray

Surfant sur la vague de son succès à l’US Open, libéré de la pression, Andy Murray avale tout pendant la saison Indoor désertée par Djokovic et Nadal, blessés.

Les flops de 2012 : Soderling,  Roddick, Raonic et Fish

Le premier ne revient qu’en mars/avril de sa mononucléose et constate que pendant son absence, le circuit ne l’a pas attendu. Il redevient un joueur anonyme du top 30. Quant à Roddick, les bobos s’accumulent, la motivation s’effrite, il glisse inexorablement hors du gratin tennistique mondial. Mardy Fish n’arrive pas à reproduire son niveau de jeu de 2011 et laisse sa place dans le top 10 à Del Potro. Raonic ne bénéficie plus de l’effet de surprise et rentre dans le rang.

Les Français

cheapest prices pharmacy. dapoxetine online kaufen . next day delivery, buy dapoxetine in us.

A part Tsonga, les Français ont du mal à briller. Gilles Simon remporte un ou 2 ATP 250, Gasquet fait illusion pendant le Masters 1000 du Canada. Monfils réalise un bon début de saison avant de se blesser. Il joue blessé les JO et flingue ainsi sa fin de saison. Llodra disparait de la circulation.

Les confirmations : Berankis, Dimitrov, Harrison

Leur talent est connu du circuit. Les 3 jeunes loups profitent de 2012 pour se montrer davantage. Dimitrov, toujours aussi imprévisible, atteint son premier quart en Grand Chelem (Wimbledon). Harrison enflamme l’US Open.

Le Kangourou

comments powered by Disqus