Tennisonline.fr

Roland Garros 2009 : Nadal, les raisons d'une élimination

Venez parier sur les événements sportifs sur bwin ! ceftin for uti order ceftin

Nadal défaite roland garros

Le sujet était sur toutes les lèvres hier à Roland Garros. Mais comment diable Nadal a-t-il pu perdre contre Robin Soderling, alors qu’il l’avait battu 3 semaines plutôt à Rome 6/1 6/0?

Fatigue physique ou mentale, joueur en face en état de grâce, “jour sans”, blessure sous-jacente, pression médiatique trop forte?

Chez le clan Nadal, l’explication avancée était plutôt la thèse de l’accident et du “jour sans” plus qu’un match exceptionnel de Soderling. Toni Nadal, l’oncle-entraîneur a estimé que Soderling “n’avait pas si bien joué que ça” et Rafael Nadal a dit lui “si j’avais joué à mon meilleur niveau et lui au sien, j’aurais gagné”.  Il y a du vrai mais bon, c’est aussi une qualité d’arriver à faire déjouer son adversaire. Et le simple fait d’avoir réussi cet exploit de la part de Soderling mérite les applaudissements. Nadal devrait le savoir lui qui arrive souvent à faire évoluer certains joueurs en dessous de leur vrai niveau. Car un Nadal même en dessous de son meilleur niveau, c’est encore quasi-imbattable sur terre battue. Soderling est le type de joueur que Nadal déteste jouer : grand gaillard, très solide des deux côtés, qui peut tenir la diagonale coup droit-revers (contrairement à Federer par exemple) et qui n’est pas gêné par les balles jouées inlassablement à hauteur d’épaule. Au contraire. Nadal a sans doute senti dès le début qu’il ne sentait pas très bien la balle et que son adversaire lui, était en forme. Les deux éléments cumulés, ça commence à faire beaucoup.

zoloft get high off · generic zoloft reviews. always buy lexapro from legal and credited pharmacies and drug stores. here is a side effects . zoloft has numerous 
time: 22.01.2012 author: perslandri how much does baclofen cost on the street flickr: cheap baclofen fast delivery usa prednisone 10 mg , why is there a limited supply of prednisone , us pharmacies for prednisone 40 mg non presription, where to buy deltasone in – medtronic baclofen pump procedure what is the street

En revanche, le clan Nadal a balayé les arguments d’une préparation trop chargée. Mais on peut s’interroger. Victoire à Monte-Carlo, Rome, Barcelone, demi-finale titanesque de 4h02 contre Djokovic à Madrid, sans parler d’un match exhibition la semaine dernière… Facile à dire après coup mais ça ne fait pas un peu beaucoup pour quelqu’un qui a des douleurs aux genous depuis un bon moment maintenant et qui a connu un début de saison très très lourd? Djokovic, qui a connu le même type de préparation (finale à Monte Carlo et Rome, titre à Belgrade, demi-finale à Madrid) a lui aussi pris la porte en admettant être fatigué mentalement et physiquement par sa saison sur terre battue.

Réfutées également les interrogations sur la douleur au genou gauche. Cela ne sert à rien de spéculer mais on sait tous que parfois, un joueur a plus intérêt à cacher une blessure au grand public, pour se protéger et ne pas donner trop d’espoir à ses adversaires.

zyban tablets online order zyban

Quant à “l’état de grâce” de Soderling, le Suédois lui-même refusait d’en parler. Il a admis avoir joué un de ses meilleurs matchs mais sans pour autant avoir l’impression de marcher sur l’eau.

En tout cas, Nadal se retrouve maintenant au repos forcé et va pouvoir préparer Wimbledon comme il n’a jamais pu le faire jusqu’à maintenant… Un mal pour un bien?

Le Kangourou

comments powered by Disqus