Tennisonline.fr

Réactions de Del Potro avant d’affronter Federer à Roland Garros

<!– /* Style Definitions */ p.MsoNormal, li.MsoNormal, div.MsoNormal {mso-style-parent:””; margin:0cm; margin-bottom:.0001pt; mso-pagination:widow-orphan; font-size:12.0pt; font-family:”Times New Roman”; mso-fareast-font-family:”Times New Roman”;} @page Section1 {size:612.0pt 792.0pt; margin:72.0pt 90.0pt 72.0pt 90.0pt; mso-header-margin:35.4pt; mso-footer-margin:35.4pt; mso-paper-source:0;} div.Section1 {page:Section1;} –>

Réactions de Del Potro avant d’affronter Federer à Roland Garros

7 days ago – flagyl online mexico. isnt worth of what are the side effects of fluoxetine 20 mg lilly receives complete response letter. web site not designed. fucidin without prescription

Vous avez donné l’impression d’avoir le contrôle du match dès le début. L’avez-vous ressenti ?
En fait… non, pas du tout ! En entrant sur le court, j’étais nerveux. J’étais nerveux sur chaque point, sur chaque balle. Tommy est un combattant. Il se bat sur chaque point, même lorsqu’il est mené 40 à rien. Pour moi, cela a été très difficile de plier le match.
Vous ne semblez pas satisfait du jeu que vous avez produit aujourd’hui…
Je pense que j’ai mieux joué contre Tsonga, même si mon service était bien meilleur aujourd’hui. Tout au long du match, j’étais très nerveux. Je n’arrivais pas vraiment à rentrer dedans. Mes jambes étaient très tendues. De l’extérieur, peut-être voyez-vous les choses autrement, mais je peux vous assurer que j’étais très tendu. Je pense que le score ne reflète pas vraiment ce match. Tommy a très bien joué, mais disons que j’ai suffisamment bien joué pour gagner…
Vous avez eu comme au tour précédent un peu de mal à conclure le match. Pourquoi ?
Au dernier set, je n’arrivais pas à assurer mon service. Nous nous sommes retrouvés à 40 partout et c’était de ma faute parce que je voulais vite en finir. Or, plus je voulais finir vite, moins cela marchait. Je me suis précipité. Voilà ce qui m’a fait un peu souffrir. Heureusement, j’ai réussi à conclure à 5-2. Sinon, cela aurait été plus difficile encore. J’aurais sans doute fini par douter.
Pensez-vous avoir remporté aujourd’hui l’une des plus importantes victoires de votre carrière ?
no prescription amoxicillin 500mg generic amoxil purchase amoxicillin online uk Non, j’en ai eu d’autres ! Je n’avais jamais remporté un quart de finale de Grand Chelem. Néanmoins, concernant les victoires contre de grands joueurs, j’en ai eu d’autres bien plus marquantes…
Vous allez affronter Roger Federer en demi-finale, un joueur très apprécié du public. Est-ce une pression supplémentaire pour vous ?
Quand on arrive au stade des demi-finales, tout le monde peut gagner. Et tout le monde veut battre Roger ! Si j’ai les moyens de remporter ce tournoi, je ne me gênerai pas pour le faire. Sinon, j’aimerais moi aussi que ce soit Roger qui l’emporte.
Comment imaginez-vous le match de vendredi contre Roger Federer ? buy baclofen online and receive cheap baclofen after finding a great baclofen copy of your prescription, followed by you mailing your original prescription us .
Très difficile. Tout le monde sait comment il joue et ce qu’il cherche lors de ce tournoi, maintenant que Rafa n’est plus là. Après je pense que j’ai mes chances. Nous avons tous les deux les mêmes opportunités.
Vous disiez dernièrement avoir de bons souvenirs de votre dernière confrontation à Madrid…
A Madrid, j’ai eu des occasions que je n’ai pas forcément concrétisées. Pour gagner contre lui, il faut que je sois à 100 %. Mon service, mon jeu et bien sûr mon mental. J’espère qu’il fera quelques erreurs de temps en temps, comme il en a fait contre Haas. Il faut être très, très présent et, dès que les opportunités se présentent, en tirer profit.
Vous évoquiez votre nervosité face à Tommy Robredo. Pensez-vous pouvoir mieux gérer vos émotions en demi-finale ?
Nous avons tous un peu le trac, c’est normal lorsque les joueurs en lice sont très forts. Tous les joueurs passent par là. Nous sommes tous nerveux. Contre Roger, je n’aurai pas le choix. Il va vraiment falloir que je joue mon tennis, que je joue mon jeu. Sinon, je ne n’arriverai à rien.
Que redoutez-vous le plus dans le jeu de Roger Federer ?
Un peu de tout. D’un point de vue tennistique, il fait tout bien. Tout ! De plus, son style me gêne beaucoup. C’est la raison pour laquelle je n’arrive pas vraiment à prendre le dessus sur lui. Nous avons déjà joué plusieurs fois. Je le connais. Je sais ce qu’il va faire. Je vais tout faire pour bien retourner, pour le faire douter, pour ne rien lâcher.
Vous avez bien amélioré votre jeu sur terre battue. En quoi Franco vous a-t-il aidé à changer votre approche de cette surface ?
Il m’a aidé au niveau de mon déplacement, de mon coup droit, de mon revers également. Je peux maintenant pratiquement y jouer comme sur surface dure. Je jouais déjà bien sur surface dure il y a deux ans et aujourd’hui, j’ai quasiment atteint ce niveau sur terre.

Le Toucan


.

comments powered by Disqus