Tennisonline.fr

Place aux maitres

Dans moins d’une semaine, la crème des crèmes du tennis croisera le fer sur les bords de la mer de Chine. Pour ceux qui auraient hiberné toute la saison et qui se réveilleraient qu’aujourd’hui ou tout simplement pour tous ceux qui se sont régalés et qui redemandent à voir ce qui se fait de mieux sur la planète tennis actuellement, la Masters Cup de Shanghaà ¯ arrive à point. Petit aperçu des forces en présence.

Le Grand Favori : Roger Federer (n°1) Il a fini numéro 1 mondial pour la quatrième année consécutive et est le tenant du titre. Le Maitre cherchera à gagner pour la quatrième fois cette Masters Cup (après 2003, 2004 et 2006) à laquelle il participe pour la sixième fois. Il est LE grand favori de l’épreuve. Il possède un ratio victories/défaites positif face à aux autres concurrents sauf Nadal. Cependant, Maitre Roger est devant dans leurs confrontations sur surface rapide. Il ne craindra personne. La surface lui conviendra certainement mieux qu’à Bercy dont il a fustigé la lenteur. Il est comme chez lui à Shanghaà ¯, comme à bien d’autres endroits du circuit. On ne voit pas comment « Rodgeur » n’atteindrait pas la finale, sinon mieux… zoloft information. buy sertraline cheap online, buy zoloft amex, order zoloft online. they called peace seeds. order zoloft online – buy sertraline in singapore

Celui qui voudrait être calife à la place du calife : Rafael Nadal (n°2). L’éternel numéro 2. Deuxième participation pour le taureau de Manacor. Malgré sa défaite en finale de Bercy, Rafa peut être en confiance avant de se frotter aux meilleurs de la classe. Rafa veut devenir numéro 1, c’est rà ¢pé pour 2007 mais pourquoi ne pas marquer les esprits pour 2008 en gagnant ici? Il a retrouvé du punch à Paris et semble plus frais qu’en fin de saison dernière. Battu dès les demi-finales l’an passé, il aura à cÅ“ur de se mesurer face à son rival de toujours en finale, objectif qui semble à sa portée malgré la meute de loup qui le suivra de près.

Les novices : Novak Djokovic (n°3), David Ferrer (n°6), Fernando Gonzalez (n°7) et Richard Gasquet (n°8).
Parmi cette troupe de novices (la moitié de l’effectif), average cost of advair diskus when will advair diskus be generic fluticasone reviews « Djoko » mène la troupe. Le Serbe voudra montrer qu’il n’est pas arrivé sur le podium pour rien. C’est le seul parmi les 8 à avoir battu à la fois Nadal et Federer cette saison. Le format des matches en 2 sets gagnants semble un avantage pour lui, de même que la surface oà ¹ il a mis régulièrement en danger les 2 ogres. Soyez sûr qu’il aura récupéré de son opération des dents de sagesse et qu’il aura retrouvé sa motivation qui lui ont tant fait défaut à Paris. Mais le Serbe n’aura pas sa qualification pour les demi-finales de manière aisée.
David Ferrer découvre lui aussi les joies de la Masters Cup. C’est un guerrier, qui ne là ¢chera pas un point. L’épreuve se joue sur dur ? Et alors ? L’espagnol est aussi à l’aise sur ciment que sur terre. Il faudra compter avec lui. Sa présence en demi-finales ne serait pas usurpée.
buy cheap baclofen , lioresal price , baclofen cost, buy baclofen online , lioresal 10 mg, baclofen mg, buy baclofen . Fernando Gonzalez dec 24, 2014 – dove comprare forum en mexico venta buy dapoxetine priligy online dapoxetine price egypt dapoxetine kuala lumpur dapoxetine price in  sera lui aussi de la partie. Sa présence à Shanghaà ¯ récompense son formidable parcours à l’Open d’Australie. Mais depuis le chilien a connu des fortunes diverses sur le circuit, alternant le bon (finale à Rome, titre à Pékin) et le moins bon (comme à Bercy). Quel visage va-t-il nous montrer en Chine? Si c’est le Gonzalez des bons jours qui foulera les courts chinois, on risque d’entendre claquer les coups droits…
Richard Gasquet n’a réservé son billet pour Shangaà ¯ que samedi soir. Premier français présent à la Masters Cup depuis 2001 et Sébastien Grosjean (défait en finale par Lleyton Hewitt en 5 manches), le bittérois va pouvoir faire admirer son talent. S’il parait encore léger pour bousculer le duo Federer-Nadal, le tricolore a les moyens de dominer n’importe quel autre concurrent. Espérons toutefois que son sprint final effréné n’aura pas trop entamé son physique réputé fragile…

Les convalescents : Nikolaà ¯ Davydenko (n°4) et Andy Roddick (n°5). La saison semble longue pour le Russe. On l’a vu épuisé à Bercy, exécuté en deux petites manches par Marcos Baghdatis buy female cialis – buy cheap cialis online international 30 day supply mais certainement perturbé mentalement par le harcèlement dont il est l’objet depuis son abandon controversé à Sopot en juillet. Un forfait de dernière minute est envisageable. En temps normal, le russe dispose des moyens pour battre n’importe quel joueur présent à Shanghaà ¯ mais un Davydenko affaibli physiquement et mentalement ressemble vite à un joueur de seconde zone. Mais attention, ne nous prononçons pas avec cet oiseau là , on l’annonçait moribond avant l’US Open et il avait atteint les demi-finales sans perdre le moindre set.
Andy Roddick n’arrive pas à Shanghaà ¯ dans les meilleures conditions non plus. Un seul match disputé en Indoor depuis l’US Open et une défaite au premier tour de Lyon face à Fabulous Fab Santoro, avec une cheville tordue en prime. Il l’a dit haut et fort, son objectif est la finale de Coupe Davis début décembre. Andy est un compétiteur mais si jouer à Shanghaà ¯ risque de mettre en péril sa participation en finale de la coupe des mousquetaires, il déclarera forfait. Et même rétabli, on l’imagine en manque de repères. On adore l’américain mais on ne le voit pas franchir les poules, à moins que….

Le Grand absent, remplaçant : David Nalbandian (n°9). Le meilleur joueur de la fin de saison ne jouera pas, sauf forfait, à Shangaà ¯, la faute à une saison très moyenne jusqu’aux deux derniers Masters Series de l’année. Difficile de l’envisager, mais un forfait de dernier moment n’affaiblirait pas l’épreuve. Au contraire, cela permettrait au magicien argentin de participer. En 2005, il était remplaçant au départ et avait fini par gagner au terme d’une finale de fou contre Federer. Nous fera-t-il le même coup cette année? Il nous a habitués à plus d’un retournement de situation retentissant.

comments powered by Disqus