Tennisonline.fr

Open d'Australie 2011 : attention au piège Wawrinka pour Federer

Et si Wawrinka éliminait son pote Roger ?

 

Roger Federer contre Stanislas Wawrinka. C’est le Roi, le sportif préféré des Suisses, l’homme aux 16 Grands Chelems contre le petit Stan, habitué à rester dans l’ombre de son aîné, à passer pour un looser et depuis quelques mois à se faire casser par les tabloïds locaux. Attention, les deux hommes s’apprécient, rien à dire là-dessus. Mais pour son deuxième quart de finale en Grand Chelem, on peut être sur que Stan sera plus motivé que jamais. Et les ingrédients pour une surprise sont réunis.

 

Contrairement à son quart de finale à l’US Open perdu contre Youzhny, Wawrinka arrive frais. Certes il a enchaîné directement sur Melbourne après son titre à Chennaï mais il n’a pas traîné sur le court depuis. Il a même collé des raclées à tout le monde, y compris Gaël Monfils et Andy Roddick, excusez du peu. Et n’oublions pas qu’il avait nettement dominé Tomas Berdych à Chennaï.

 

Il est donc en pleine confiance. Et il n’a qu’une envie, qu’une obsession : gagner, gagner, pour oublier ses problèmes personnels et faire taire les mauvaises langues. Peut-être aussi pour montrer que la Suisse, ce n’est pas que Roger Federer.

 

Bien sûr la tâche s’annonce compliquée pour lui mais il aura certainement remarqué que Federer est passé tout près du gouffre contre Simon et que Robredo a réussi à lui prendre un set, sans non plus être exceptionnel.

 

Wawrinka est bien meilleur au service que Robredo et surtout plus complet. Côté revers, il n’a rien à envier à Federer et son coup droit est plus sûr qu’avant. Comme souvent, tout dépendra du Federer qu’il y aura en face : si on a droit au Federer impérial, claquant points gagnants sur points gagants, ça deviendra compliqué. Mais le Suisse, hormis contre Lacko, n’a jamais été constant sur un match entier depuis le début de l’Open d’Australie. Contre Robredo ou Malisse, ça passe. Contre Wawrinka, ça pourrait être autre chose.

 

Wawrinka est-il prêt mentalement ? On est tentés de dire « oui ». Après tout, il a déjà sorti un « gros » en Grand Chelem (Murray à l’US Open) et battre Federer est déjà inscrit sur son CV tennistique (certes en 2 sets gagnants). Ce n’est plus un jeunot aux dents longues, il fait partie des joueurs expérimentés du circuit ATP.

 

Evidemment, Federer, comme 99% du temps, part favori, mais une victoire de Wawrinka ne me surprendrait pas plus que ça. Une victoire en 3 sets secs de la part de Federer, beaucoup plus.



 

Le Kangourou

comments powered by Disqus