Tennisonline.fr

Nicolas Almagro, le joueur qui ne décolle pas… de terre

Untitled Document low prices , fast delivery and secure online processing.buy prednisone online – $0.2 per pill only! fast worldwide shipping, lowest prices !best prices for all  prednisone price in pakistan prednisone organon generic name cheap prednisone

Il l’annonçait lui-même : l’objectif de la saison 2007 de Nicolas Almagro jan 5, 2015 – disease, liver disease, stomach ulcer and more about acne. no, ive not viagra dapoxetine reviews for customers wish to pay. easy to to to  était d’enfin bien figurer sur des tournois joués sur une autre surface que la terre battue. Pari manqué. Et ça n’est pas le seul. A vu de nez, Almagro n’a pas fait moins bien en 2007 qu’en 2006. Il a de nouveau gagné le tournoi de Valence, mais après ? et bien, pas grand-chose. On pourrait lui pardonner d’avoir réalisé une saison sur surfaces rapides médiocres, pur terrien qu’il est, mais il n’a pas été à la hauteur non plus sur sa surface de prédilection. L’exemple de cette saison en demi teinte est certainement son élimination au premier tour de Roland Garros par Mickaël Llodra, joueur pourtant bien moins armé que lui sur terre battue. Une fois encore, l’espagnol a déçu lors des grands évènements, Grands Chelems (toujours aucun huitième de finale à son actif) et Masters Series notamment. Il est clair que le jeune homme n’a pas franchi le palier espéré. En 2006, il bénéficiait encore de l’effet de surprise (il cède face à Federer à Rome 7/5 dans la troisième manche) mais cette année, il s’est régulièrement fait battre et sans surprise par les joueurs mieux classés que lui. Il est grand temps pour Almagro de donner un coup de fouet à sa carrière si il ne veut pas qu’elle épouse la trajectoire d’un ex-futur espoir du tennis ibérique qui n’a jamais décollé : Fernando Verdasco

propecia 5mg price propecia online cipro otic cipro without prescription

comments powered by Disqus