Tennisonline.fr

Monte Carlo : supporters français, arrêtez de pleurnicher SVP

buy priligy online, buy priligy in pune, buy priligy dapoxetine cheap australia. for generic dapoxetine in bangladesh using dapoxetine powder to make pills  prescription buy cialis without prescription. cialis from india purchase cialis

L’attitude du public de Monte Carlo envers Andy Murray a été déplorable aujourd’hui


Hué par le public de Monte Carlo, l’ami Murray. Son “crime”? Faire des amortis à Gilles Simon, touché à une cheville.

Sur les forums, certains supporters français dégomment l’attitude de l’Ecossais! On croit rêver!

actions, contraindications,… buy atarax online

Mais vous croyez quoi? Que Murray est venu à Monte Carlo pour perdre ou pour se laisser battre par un Français pour leur faire plaisir?

Mais non, il est là pour gagner! Et si son adversaire est touché et qu’il ne peut pas courir correctement mais décide de rester sur le court, alors il a bien raison d’utiliser les armes à sa disposition pour s’assurer de la victoire. Simon l’a reconnu : il aurait fait la même chose! Et sur un court, j’aurais fait pareil! Si Simon ne pouvait plus jouer, il n’avait qu’à abandonner, personne ne le force à rester sur le court si? C’est comme si vous disiez “mais arrête de jouer sur son revers, on sait très bien qu’il est nul sur ce coup”.

order online at usa pharmacy! amoxil generic name . free delivery, buy amoxil online canada.

Jouer contre un joueur semi-blessé n’est pas si facile qu’on le croit : on a tendance à se dire que c’est dans la poche, de ne plus jouer naturel, de trop réfléchir, de ne plus se placer… et on peut finir par paniquer et perdre.

free shipping on all orders to the us buy zoloft the best way to save money is to buy zoloft online. just buy zoloft online to save a lot of cash.

Murray a eu raison et je le défends à 100%. Il n’allait pas se gêner pour empocher une 2ème victoire, quand on sait la période de doute dans laquelle il se trouve.

Le public français n’a pas toujours brillé par sa classe par le passé. Il le prouve encore aujourd’hui.

Le Kangourou

comments powered by Disqus