Tennisonline.fr

Masters Cup de Shangaï : les forces en présence

Groupe Rouge :

Roger Federer

Andy Murray

Andy Roddick

Gilles Simon

Ce groupe Rouge est certainement le plus relevé. Pas besoin de présenter le monument du tennis Roger Federer, déjà quadruple vainqueur de l’épreuve. L’inconnue concernant Federer est l’état de son dos. Sera-t-il à 100%, notamment au service ? Ce paramètre peut avoir de l’importance. Federer sera en danger en poule cette année : les jeux de Simon et Murray ne lui conviennent guère.

On retrouve dans ce groupe un autre habitué, Andy Roddick. Sixième qualification consécutive. Impressionnant pour un joueur de 26 ans. Hélas pour lui, Roddick n’a jamais fait mieux que les demi finales (2003, 2004 et 2007) .Il a déjà battu tous les joueurs du groupe mais son bilan victoire-défaite n’est positif que contre Gilles Simon (2-0 et 2-4 contre Murray, 2-17 contre Federer). Andy arrivera-t-il à s’extirper de ce groupe ? La tâche s’annonce difficile. Federer ne lui réussit pas et le jeu de Murray ne lui permet pas de s’exprimer pleinement. Le profil similaire de Simon pourrait l’embêter aussi.

Andy Murray et Gilles Simon seront les 2 nouveaux de l’année. L’Ecossais avait raté de peu la qualif l’an dernier. Cette année, il a fait une saison pleine et notamment un été et un printemps impressionnant (2 Masters Series, finale à l’US Open). Il peut battre n’importe quel joueur du groupe. Devrait pouvoir atteindre les demi-finales.

Pour Simon, le Masters arrive comme une cerise sur le gâteau. Il peut donc jouer sans pression particulière… Il peut alors être redoutable.

Le groupe Or :

Novak Djokovic

Nikolai Davydenko

Juan Martin Del Potro

Jo-Wilfried Tsonga

A part Tsonga, les 3 joueurs du groupe Or sont sur les rotules. Comme l’an dernier, Novak Djokovic accuse le coup physiquement et au niveau de la motivation (aucune chance de finir l’année à la 1ère ou 2ème place mondiale).

Nikolaï Davydenko doit lui sa qualification à une bonne première partie de saison mais la suite a été largement plus laborieuse. Sa demi-finale à Paris Bercy a été acquise grâce à des victoires sur des joueurs en-dedans (Ljubicic, Berdych et Nadal blessé)… Le Russe n’a jamais brillé à Shangaï où il arrive toujours épuisé par ses longues saisons.

Juan Martin Del Potro était lui tout feu tout flamme avant les deux derniers Masters Series de la saison. Mais depuis, l’Argentin s’est un peu éteint, la faute notamment à une douleur à un ongle de pied. Il ne sera a priori pas à 100% mais méfions nous de l’intox.

On en conclue qu’il y a donc un bon coup à jouer pour Jo-Wilfried Tsonga. S’il joue comme à Bercy, notre ami Jo a les moyens d’atteindre les demi-finales et à partir de là, on sait que tout est possible.

Pariez sur le tennis, 150€ de bonus !

comments powered by Disqus