Tennisonline.fr

Masters 1000 Miami 2011 : bilan à mi-parcours

Retour sur les événements depuis le début du tournoi

Djokovic et Nadal faciles

Les deux finalistes à Indian Wells voguent paisiblement vers les demi-finales, mention spéciale à Djokovic en mode démonstration lors de ses 3 matchs (8 petits jeux abandonnés). Nadal n’a pas trop laissé de plumes et n’a pas perdu le moindre set, ni disputé le moindre tie-break.

 

Federer solide

Moins souverain que ses cadets, notamment contre Monaco, Federer n’a cependant pas été vraiment inquiété. Le clash avec Nadal en demi-finale se profile à l’horizon… à moins que Berdych ou Simon ne jouent les troubles fêtes.

 

Des favoris à la peine

Après les 3 grands favoris, le reste des « gros » a été à la peine. Berdych est un vrai survivor (il a peiniblement gagné ses matchs) et les Murray, Soderling, Roddick, Wawrinka, Verdasco ont rapidement voire immédiatement pris la porte de sortie. D’où un nombre assez improbable de « seconds couteaux » au troisième tour voir plus loin : Cuevas, Berlocq, Mayer, Andujar, Rochus ou encore Granollers. Très inhabituel en Masters Series, il faut bien le reconnaître. D’autant que Granollers, Cuevas, Andujar ou Berlocq sont plus habitués à « briller » sur les challengers ou 250 disputés sur… terre battue. La présence de Kevin Anderson en quarts de finale est aussi le témoin de ce Masters « surprise ».

 

Les révélations calent

Ryan Harrison (éliminé par Schuettler) et Milos Raonic (sorti par Devvarman) n’ont pas vraiment fait parler la poudre. Seul Dolgopolov, encore vainqueur de Tsonga, a tenu son rang de révélation du moment.

 

Les Français pas terribles

Hormi Gilles Simon, toujours en course, les Français n’ont guère brillé. Tsonga a encore perdu contre Dolgopolov, Gasquet a cédé assez nettement contre Mardy Fish et Mickael Llodra a bouffé la feuille en perdant contre Granollers alors qu’un tableau plus que dégagé s’offrait à lui. Chardy n’a toujours pas gagné le moindre match sur le circuit ATP tandis que Benneteau a logiquement subi la loi de Mardy Fish.

 

Le Kangourou

comments powered by Disqus