Tennisonline.fr

Les réactions de Monfils après sa défaite face à Federer à Roland Garros

Les réactions de Monfils après sa défaite face à Federer à Roland Garros

«Gaël Monfils, quel sentiment prédomine après votre défaite ?

Perdre ne fait jamais plaisir. J’ai bien sûr des regrets, mais je vais apprendre de cette défaite.

jul 10, 2014 – baclofen for rigidity cod delivery next day. baclofen for suboxone withdrawal online delivery. buy baclofen for brain injury in oklahoma city

Quels sont les regrets ?

Surtout le deuxième set. Je n’ai pas eu une bonne mentalité dans le deuxième set. Je me suis agacé sur des petites choses et ce n’est pas comme ça qu’on peut prétendre gagner des Grands Chelems. J’aurais pu être plus conquérant et moins m’énerver. Je me suis agacé sur un vieux truc. Pour battre ces joueurs-là, il faut que j’arrive à rester à 100 % dedans. Il y avait une belle bagarre. Puis je lui ai donné le message que je m’agaçais, ce n’était pas bon. Après, je me remets dans la partie. Mais c’est cadeau pour lui. Il mène deux sets à zéro, il peut se relâcher. Sur le match, Roger a mieux joué que moi, il a mieux géré, il a bien joué tactiquement. Je m’attendais à ce qu’il commette un peu plus de fautes. Il a joué simple. Ce n’était pas du grand Federer, mais il a fait ce qu’il fallait pour gagner.


Que vous manque-t-il pour le battre ?

Tout. Il faut que je joue mieux tactiquement, il faut que je sois plus présent mentalement et je dois continuer à travailler dans les domaines où je pèche un peu. Ce jour viendra.

Est-ce l’expérience qui a fait la différence ?

On peut le voir comme cela. Mais je ne le vois pas ainsi. Aujourd’hui, il a été plus fort que moi. Il a mieux joué que moi. Il a mieux vu le jeu. C’est la deuxième fois que je le rencontre à peu près à ce stade. C’est plus que son jeu me fait bien “chier” ! Il me fait plus “chier” que les autres. A moi de travailler, à moi de trouver des solutions, à moi de rester plus constant. Cela me plaît. C’est un nouveau challenge. Si je veux vraiment prétendre à gagner un titre, il faudra que je batte de tels joueurs. Je vais les affronter de plus en plus souvent, j’espère. Cela me fait plaisir.

zoloft 100mg price zoloft 100mg price order zoloft

Qu’est-ce qui vous gêne le plus dans le jeu de Roger Federer ?

Contre moi, il arrive toujours à changer sa façon de jouer. Parfois, il est super agressif. Quand il prend la balle tôt, je ne sais pas forcément où me positionner. Il arrive à bien lire mon déplacement. C’est un des seuls mecs qui arrive à me faire glisser, à me prendre à contrepied. Cela va tellement vite. Il masque très bien ses coups. Et au moment important, il fait son petit ship court. Il est un peu “pète couilles”. J’en “chie”. A la fin, c’est rageant. J’ai l’impression que je l’ai, mais il me fait un truc “pourri”. C’est énervant. Je le sais mais je ne peux rien faire.

Pourquoi avez-vous appelé le médecin ?

Je ne me sentais pas très bien. J’avais un peu mal au ventre. J’avais un coup de moins bien physiquement. Je lui ai demandé des vitamines. Je sais qu’il y a des gels très riches en sucre. Cela m’a donné un coup de boost.

Vous avez connu plus de difficultés à enflammer le public.

Le public était partagé car Roger est un joueur très respecté. C’est un grand joueur. Pour le public français, c’est plus dur d’être à 100% derrière moi, même s’il l’a été à la fin du match. C’est compréhensible.

Roger Federer va disputer sa 20e demi-finale d’affilée en Grand Chelem. Qu’est-ce que cela vous inspire ?

Bravo. Cela prouve vraiment que c’est un très, très grand joueur. Un joueur de légende. A la fin du match, je lui ai dit : « Bravo, tu m’as battu, j’espère que tu vas y arriver cette année. » Roger est vraiment un type que j’apprécie aussi à l’extérieur du terrain. Je sais que cela lui tient à coeur de gagner ici et ce serait vraiment formidable qu’il puisse encore plus marquer l’histoire. Cela venait vraiment du coeur. »

comments powered by Disqus