Tennisonline.fr

Les déclarations de Federer et Murray après la finale

Déclaration de Federer

«Roger Federer, en arrivant sur ce tournoi, vous sembliez ne pas être en grande confiance, est-ce que cette impression était juste ?
Non, pas vraiment. En fait, je suis revenu ravi de ma médaille d’or en double à Pékin et je pense que c’est ce qui a fait la différence. Si je n’avais pas eu ça, je serais effectivement resté sur trois défaites assez difficiles. Mais de toute manière, je ne vois pas pourquoi je ne serai pas confiant en Grand Chelem, et surtout ici où maintenant j’ai gagné cinq fois.

Si vous comparez avec 2007, qu’est-ce qui a le plus changé chez vous ?
La finale, évidemment, avait été plus difficile, nous avions vraiment disputé un sacré combat. Mais aujourd’hui, j’ai choisi la bonne tactique contre Andy, qui lui-même est un très bon tacticien. C’est très important de le jouer de la bonne façon, sinon c’est fini pour vous. J’ai vraiment fait du bon travail et je sens que j’ai retrouvé mes sensations de l’an dernier. Je jouais de mieux en mieux au fur et à mesure que les adversaires devenaient plus dangereux. C’est ça aussi qui me rend heureux, la manière dont je joue actuellement.

Nous savons que votre priorité est Wimbledon, mais qu’est-ce que vous ressentez après cette victoire à l’US Open, votre cinquième ?
C’est agréable de comparer cinq Wimbledon à cinq US Open évidemment. Il n’y a personne qui puisse faire ça alors ! (Rires) C’est forcément agréable et je suis fier de ce que j’ai accompli. C’est beaucoup demandé à un joueur de toujours être à son meilleur, tournoi après tournoi. Je pense que la défaite à Roland-Garros avait été brutale, mais je l’avais vite oubliée. En revanche, celle de Wimbledon m’a rendu plus triste. J’étais fier de faire partie de ce grand match, mais j’aurais tellement aimé le gagner car il était épique. Mais je suis resté positif. Evidemment, cette saison, les choses n’ont pas toujours tourné en ma faveur. J’ai perdu des rencontres que je n’aurais jamais perdues avant, ça fait mal. Alors remporter cet US Open veut dire beaucoup pour moi.

Est-ce que cela vous a ennuyé que certains commencent à dire que vous étiez sur le déclin ?
Non, je ne pense pas que ça m’ait touché, même si je savais ce qui se racontait. Je suis un peu déçu mais bon… Parfois, c’est vrai aussi que ça m’a un peu mis en colère, parce que des gens un peu bizarres ont commencé à m’écrire, à me contacter en me disant que j’avais besoin d’une aide psychologique ! (Rires) Vous riez mais c’est vraiment arrivé ! Des gens sortaient de partout ! Je suis heureux maintenant parce que je pense que le téléphone va moins sonner chez mes parents.

A quel point, voulez-vous reprendre votre place de n°1 mondial ? buy discount valtrex online generic phenergan 500/50 phenergan price walgreens order Promethazine at online pharmacies canada and save big.
On verra. Rafa (Nadal) a eu une saison incroyable, il a tout gagné ces derniers mois et a tellement bien joué. Il a évidemment aussi dominé la saison sur terre battue, alors je sais que ce sera difficile de reprendre cette place. Mais je veux juste finir la saison de belle manière et l’année prochaine je repartirai à l’attaque. Je vais avoir plus de chances, surtout en Masters Series et dans les Grands Chelems. Ce que j’ai raté cette saison, je vais peut-être pouvoir le récupérer l’année prochaine. Mais en ce moment, je suis simplement ravi d’être de retour au sommet, c’est tout ce qui compte pour moi. Tout le travail accompli a fini par payer.»
baclofen online canada order baclofen cheap baclofen order baclofen online buy baclofen baclofen buy uk buy baclofen online no prescription mail order where to buy cheap fluoxetine online ? here you can order generic fluoxetine hcl / prozac with no prior prescription. purchase fluoxetine with fedex  baclofen cost without insurance how to get baclofen fast how can one sep 10, 2014 – buy baclofen online – order generic baclofen · where to buy 

Déclarations de Murray

«Je suis déçu. J’aurais aimé faire quelques petites choses un peu mieux. Il a joué de manière incroyable aujourd’hui. Il a fait très peu de fautes. Je n’ai pas bien servi et il a attaqué mes deuxièmes balles. Il est venu beaucoup au filet quand je servais avec le vent de face. Il ne m’a laissé aucune chance dans le premier set. J’avais quelques opportunités dans le deuxième mais je n’ai pas su les saisir. Je ne dis pas que j’aurais pu gagner le match. Mais cela m’aurait donné plus confiance. Je sais désormais que mentalement et physiquement, je peux arriver en finale d’un Grand Chelem. J’espère que c’est le début de grandes choses pour moi. A la fin, il m’a félicité. Je lui ai dit : “Je suis d’accord avec les autres pour dire que tu as réalisé une horrible année“. Il quand même fait une demi-finale en Australie, une finale à Roland-Garros, il a disputé l’un des plus beaux matches de l’histoire à Wimbledon (en finale contre Rafael Nadal), il a gagné une médaille d’or (en double) aux JO. Et maintenant l’US Open ! J’ai beaucoup de respect pour lui. A 27 ans, il joue encore de manière incroyable. Je ne serais pas surpris s’il battait le record de Sampras (qui a 14 titres du Grand Chelem).»

comments powered by Disqus