Tennisonline.fr

Le Tennis, un sport mondialisé (2/2)

Untitled Document

 

Suite et fin de notre article consacré à la mondialisation du tennis (Voir article précédent).
Dans cette partie, nous allons tenter d’expliquer les raisons de cette « mondialisation » du tennis.

Des tournois aux 4 coins du monde :

Il serait difficile d’échapper au tennis vu le nombre de tournois programmés sur une saison. En tout 66 tournois (Master compris), sur 40 semaines, sans compter les semaines de Coupe Davis, presque autant pour les femmes (62 tournois).
Une saison de tennis dure 10 mois : le mois de décembre étant vierge de tout tournoi, tandis que celui de novembre est réservé à la finale de la Coupe Davis et au Master rassemblant les 8 meilleurs joueurs mondiaux de l’année.

Répartition géographique des tournois

Location géographique
Nbre de tournois ATP
Nbre de tournois WTA

Europe

34

26

Amérique du Nord

16

16

Amérique du Sud

3

1

Moyen-Orient + Afrique

3

3

Asie + Océanie

10

16

On s’aperçoit, sans surprise il est vrai, que l’Europe et les Etats-Unis organisent le plus grand nombre de tournois ce qui peut se comprendre par les moyens financiers qu’ils disposent.
Il est cependant intéressant de noter que l’Asie et l’Océanie organisent autant de tournois qu’aux Etats-Unis sur le circuit féminin, ce qui peut expliquer le nombre plus important de joueuses asiatiques et australiennes que chez les hommes.
Y aurait-il alors une relation de cause à effets ? Pas systématiquement en voyant le très faible nombre de tournois en Amérique du Sud alors que cette région du globe regorge d’un grand nombre de joueurs mondiaux.

Il est amusant de noter que la répartition des 4 phenergan generic release date phenergan generic release date purchase phenergan tournois du Grand Chelem reflète la tendance générale.

Cependant la location des tournois n’est pas buy cialis. buy cialis, sufficient instances contain other cryptographic image and move end transactions considered to protect significant operation. anodine, puisque les organisateurs ont la possibilité de distribuer des Wild Cards (des invitations), généralement accordées à leurs joueurs. L’avantage est que les joueurs disposant d’une invitation ne passent pas par l’étape des qualifications mais sont directement inscrits au tableau final du tournoi. Ils ont alors le privilège ou la possibilité de rencontrer des joueurs beaucoup mieux classés qu’eux.

Cette année, l’open du Canada s’est déroulé à Montréal et toutes les invitations furent distribuées à des canadiens pratiquement tous inconnus sauf que Frank Dancevic a réussi à atteindre les quarts de finale de ce tournoi, battu par Nadal en 3 sets. Depuis, il a sans doute réalisé sa meilleure saison.

Il n’est donc pas improbable de voir des joueurs bénéficiant d’invitations battre des joueurs bien plus fort qu’eux, parce qu’il s’agit pour eux tout simplement de « leur tournoi de l’année ». Ils bénéficient lioresal 10 mg, buy cheap baclofen , baclofen tablets, purchase baclofen , lioresal mg, buy baclofen online, buy lioresal online – extra low prices ! du soutien de leur public et ont à cœur de prouver qu’ils méritaient cette invitation. Parallèlement, le joueur d’en face, mieux classé, peut sous-estimer son adversaire ou tout simplement n’avoir pas la même motivation que lui, ce qui peut entraîner sa défaite. Bref le mental joue beaucoup quand on joue « à la maison » et les performances peuvent alors se produire plus fréquemment.

Ce qui n’est pas sans rappeler l’état d’esprit de la Coupe Davis, magnifique compétition qui voit la confrontation de 2 nations du tennis. 

La Coupe Davis, booster du phénomène ?

Cette compétition peut également servir de tremplin à un pays pour promouvoir ce sport. Les dernières éditions ont d’ailleurs montré un visage pour le moins inédit avec des nations qui s’affirment sur le plan mondial mais également des « petites nations » du tennis qui arrivent à déjouer les pronostics en éliminant les favoris. On pense au Bélarus, emmené par son leader Max Mirnyi qui a réussi à atteindre les demi-finales de la Coupe Davis en 2004, en battant cette année, la Russie et l’Argentine, avant de tomber contre les Etats-Unis.

L’année d’après en 2005, on assiste à une finale inédite entre la Slovaquie et la Croatie, deux nations qui n’étaient jamais allées aussi loin dans la compétition, finalement remportée par les croates qui disposaient des joueurs de prestige avec Mario Ancic et Ivan Ljubicic.
Cependant, ces joueurs n’étaient pas des inconnus et leurs classements dans l’élite étaient déjà établis ; la victoire finale en Coupe Davis n’a fait que confirmer la progression du tennis croate.

Mais depuis ? Assiste-t-on à l’éclosion de nouveaux talents, suite à une victoire en Coupe Davis ?. Pour la Croatie, peut être avec la très bonne fin de saison d’Ivo Karlovic mais surtout de l’apparition de Marin Cilic, 19 ans et déjà dans le Top 100.

L’exemple évident est sans aucun doute la Russie, qui a remporté son premier titre en 2002 contre la France grâce à la victoire dans le dernier match de Mikhail Youzhny, à l’époque encore inconnu et qui depuis est devenu un joueur du Top 20. Ce n’est sans doute pas une coïncidence si depuis, on assiste à un véritable raz de marée de joueurs russes sur le circuit professionnel.

Difficile cependant de savoir si la Coupe Davis est réellement un moteur du développement international du tennis ou n’est seulement le reflet d’un ordre 2 days ago – “ buy cheap generic fluoxetine online without prescription” it is also available in a liquid oral solution., hcl 30 mg prozac 40 mg effects  hiérarchique déjà établi.

Il faut néanmoins préciser pour ceux qui l’ignorent qu’il existe en fait plusieurs « groupes de niveau » en Coupe Davis, comme cela se fait en hockey sur glace. Le groupe de l’élite regroupe 16 nations. La défaite au premier tour des 8 nations sera suivie par une rencontre en barrage contre une autre nation provenant du groupe de niveau inférieur. C’est ainsi qu’une année, la France a été rétrogradée en 2° catégorie par sa défaite en match de barrage contre la Belgique.

Pour l’édition 2008, quelques surprises sont au rendez-vous avec la participation dans l’élite d’Israël, du Pérou et de la Corée du Sud. Leur présence dans le groupe mondial est déjà une grande performance. Si la rencontre se déroule avec un peu de chance dans leurs pays, l’avantage de « jouer à la maison » pourrait réserver davantage de surprises.

Le tennis, un sport de surfaces

L’une des grandes qualités du tennis est la diversité de jeu qu’il offre ce qui fait tout son intérêt et sa beauté et de ce fait sa popularité. La différence de surface est l’un des éléments clés de cette diversité. Il existe actuellement 5 surfaces différentes : Indoor, Rebound Ace, Terre Battue, Gazon et Ciment.
Chaque joueur doit adapter son jeu suivant le type de surface mais il est bien évident que la plupart des joueurs ont une préférence. D’un coté, on a les joueurs dits « spécialistes » de telle surface et d’un autre ceux qui peuvent s’adapter à toutes les surfaces ce qui est généralement le cas des meilleurs mondiaux.

Peut on faire un rapprochement entre les surfaces et les nationalités ? Et bien oui sans contexte et le plus bel exemple est sans aucun doute Roland Garros, où l’on voit une plus grande proportion de joueurs ibériques et argentins. C’est un secret de polichinelle que de dire que espagnols et argentins, sont les spécialistes de la terre battue. Sur les 15 dernières éditions de Roland Garros, 8 fois furent remportées par des espagnols dont les 3 dernières par Rafael Nadal et 1 fois par l’argentin Gaston Gaudio en 2004 lors d’une finale 100% argentine.
La culture hispanique serait donc plus tournée vers la terre battue. S’il est vrai que durant les années 90, on cataloguait systématiquement les joueurs espagnols comme spécialistes de la terre battue.

Mais ces derniers, tout comme les argentins se sont adoptés et ne sont pas uniquement bons sur terre battue mais également sur surface rapide, voir même compare prozac prices , print discount coupons, find manufacturer promotions and details on available patient prozac ( fluoxetine ) tablet 10mg, 20mg, 40mg. buy fucidin online pour certains sur gazon, comme l’a prouvé Nadal en atteignant deux fois de suite la finale de Wimbledon.

Les américains ont une culture de gros serveurs et de gros frappeurs et qui ne sont pas vraiment à l’aise sur terre battue. Cette saison les français curieusement ont plus brillé à Wimbledon sur gazon qu’à Roland Garros où ils ont subi la loi des spécialistes argentins et espagnols. Cela dit, ils s’adaptent sur toutes les surfaces, la preuve en est avec Richard Gasquet qui a dorénavant remporté 5 tournois sur les 5 surfaces différentes.

Le tennis est donc devenu l’un des sports les plus pratiqué au monde grâce à la diversité de jeux qu’il propose. Pour résumer le tennis, c’est 4 grands tournois mythiques, répartis aux 4 coins du monde, sur 4 surfaces différentes.( Petit clin d’oeil à Roland Garros…chahuté par un autre tournoi de second rang…)

 

comments powered by Disqus