Tennisonline.fr

Le grand n'importe quoi de l'US Open continue

Roddick et Ferrer ont du attendre 2 heures pour reprendre leur match à cause d’une fissure dans le court


anywhere. buy cialis on line is easy way to get erectile dysfunction pills. and you

On est d’accord, les Américains n’y sont pour rien s’il pleut pendant trois jours.

OK il n’y a pas de toit, décision discutable (ça couterait 150 millions de dollars) mais on peut encore comprendre : même avec un court couvert on ne pourrait pas faire jouer tout le monde et certains joueurs seraient avantagés.

order online at usa pharmacy! buy dapoxetine dapoxetine 30 mg for sale in england uk free viagra samples dapoxetine online canadian pharmacy safe buy dapoxetine online cheap dapoxetine hcl. next day delivery, dapoxetine cost.

Mais constater que le tournoi n’est pas équipé de bâches, c’est déjà plus limite… surtout aux USA… premier pays à avoir introduit le Hawk-Eye, à mettre de la musique entre les échanges, à avoir de la bière et des pop-corns dans tous les recoins des gradins et on en passe. Pas une bâche pour protéger les courts.

Résultat? Le court Louis Amstrong n’était pas jouable aujourd’hui. La faute à des infiltrations qui ont créé une brèche par laquelle ressortait de l’eau.

Roddick, furieux, a alerté les officiels. Et là c’est devenu le grand n’importe quoi. On a sorti l’aspi, pendant qu’un autre tentait de sécher le tout à la serviette. Après environ 2 heures, ils font signe aux joueurs de revenir.

Roddick, catégorique, leur a clairement fait comprendre qu’il ne jouerait pas sur ce court, les organisateurs ont décidé de faire jouer les 2 hommes sur le court n°13. Deux heures pour prendre cette décision. On croit rêver.

buy baclofen online canada – buy online without prescription. discounts up to 90%. fda approved drugs. overnight delivery. free shipping available.

Cela fait désordre.

zyban online uk purchase zyban

Cela me rappelle un match Roddick (encore lui) – Safin à l’Open d’Australie. Le temps que le toit soit mis en place, le court avait été mouillé. Safin refusait de reprendre le jeu. Un officiel en costard-cravate était venu “inspecter” le court et l’avait déclaré jouable. Safin avait alors rétorqué quelque chose comme “comment ce mec peut-il déclarer si c’est jouable? Il a probablement jamais tenu une raquette dans sa main de sa vie…”

comments powered by Disqus