Tennisonline.fr

Le coup de mou de Gilles Simon

Avant d’entamer la saison Indoor, synonyme de dernière ligne droite de la saison, Gilles Simon était un des joueurs bouillants de l’été. Après une tournée nord-américaine de feu (titre à Indianapolis, demi-finale à Montréal avec au passage une brillante victoire sur Roger Federer voir article), le français avait engagé son automne de fort belle manière en défendant avec succès sa couronne à Bucarest. Aux portes du top 10, il était alors un candidat légitime à la Masters Cup. Il l’est toujours mais deux couacs sont venus assombrir sa fin de saison et ont certainement du entamer le capital confiance engrangé depuis quelques mois: 2 défaites au premier tour de tournois moyennement côtés, contre des joueurs largement à sa portée. La première défaite intervient au tournoi de Metz contre son compatriote Nicolas Mahut. Une défaite en 3 sets avec un sévère 6/1 dans la manche décisive. Thèse du mauvais jour ? Simple problème d’adaptation après le passage de la terre battue à l’Indoor ? Hélas, la nouvelle défaite au premier tour de Vienne est beaucoup plus inquiétante. Son bourreau: Eduardo Schwank you are here: home lipitor 80 cost go doxycycline hyclate ingredients doxycycline xarelto interaction doxycycline online buy prednisone 20mg especially, buy prednisone 20mg samarra has been still made, and is packed for its , order online  , modeste argentin classé 54ème à l’ATP. Le français perd 6/4 5/7 6/7 alors qu’il avait le match en main et toutes les clés pour renvoyer son adversaire aux oubliettes…

Que doit-on attendre de cette fin de saison ? Le Français doit vite réagir au tournoi Master Series de Madrid. La meute de prétendants à la 8ème place est encore grosse mais le français a une très belle carte à jouer. Actuellement 17ème à l’ATP, il n’a aucun point à défendre en cette fin d’année, et notamment à Madrid où il n’a pas joué l’année dernière. A Bercy, il n’avait atteint que le deuxième tour, tout comme à Lyon.

On espère donc que le coup de mou que connaît le français n’est que passager car une chose est sûre, le moindre faux pas dans la capitale espagnole enterrerait très certainement ses espoirs de Masters Cup. Et ce n’est pas un problème de surface, Simon a montré cet hiver en se qualifiant pour les demi-finales de Rotterdam qu’il pouvait être à l’aise en Indoor. Si ce n’est pas un problème de tennis, est-ce alors un problème de mental ? Peu habitué jusqu’alors aux luttes pour les premières places, Simon est tout près de s’installer dans la crème du tennis mondial. On sait que jusqu’à cette année, Simon a pu montrer des signes de faiblesses lors de certains événements où la pression était spécialement forte (Roland Garros notamment, où il n’a jamais brillé). Parmi les nombreux prétendants à la 7ème et 8ème place (Nalbandian, Roddick, Del Potro, Wawrinka, Blake, Gonzalez, Verdasco, Karlovic, Gasquet et Tsonga), Simon est sans doute le joueur qui a le moins de points à défendre mais c’est sans doute aussi un des moins expérimenté. Il n’a par exemple jamais joué de match à fort enjeu dans une Coupe Davis. Ce facteur expérience peut compter dans cette fin de saison où tous les matchs vont se révéler cruciaux…

best prices for all customers! buy prednisone online australia . instant shipping , cost of prednisone eye drops.

Gilles Simon saura-t-il surmonter cette pression et se sublimer ?

comments powered by Disqus