Tennisonline.fr

La fin des attaquants ?

Cette question est déjà posée depuis quelques années. Force est de constater que l’espèce des attaquants, les purs attaquants, est en voie de disparition. Et cette année 2007 n’a pas arrangé les choses. Tim Henman 31 mar 2011 … zyban canada, mexico, india. zyban online cod. purchase zyban for sale. zyban from canadian pharmacy. buy cheap zyban. australia, uk, us … , certainement le dernier représentant de la caste des serveurs-volleyeurs, a tiré sa révérence. Avec lui, Justin Gimelstob. Certes l’américain n’a jamais vraiment brillé au haut niveau mais chaque année, à l’approche de Wimbledon, ses montées incessantes et ses plongeons au filet mettaient du baume au cœur des nostalgiques de l’époque des buy dapoxetine order cialis in best online store: buycialisln.com. best prices, fastest worldwide shipping, special discount! in new york no prescription dapoxetine mexico, dapoxetine missouri, dapoxetine minnesota, dapoxetine california, sweden . iowa, de  Edberg, Rafter, Sampras… Qui possède le profil aujourd’hui ? qui peut se vanter de ne pas « gratter » la balle, de balancer des grands coups de lifts du fond du court, même sur gazon ? En 2001, lorsqu’il terrasse Pete Sampras à Wimbledon, on présente Roger Federer comme son héritier : un serveur-volleyeur. Oui Federer avait battu Pistol Pete avec ses propres armes. Aujourd’hui, Roger ne se rue plus au filet, ni sur première, ni sur seconde balle. La question initiale en pose donc une autre : peut on encore tutoyer les sommets en étant attaquant aujourd’hui ? La réponse penche franchement vers la négative. Le développement du lift, qui repousse de plus en plus loin les joueurs derrière leur ligne de fond, des services de plus en plus dur à retourner et donc à attaquer (même sur seconde balle), des balles plus lentes… tous ces éléments, entres autres, ont fait que, petit à petit, la catégorie des attaquants s’éteint à petit feu. De plus, il ne faut pas confondre « attaquants » avec « bombardiers ». Un attaquant n’est pas forcément un énorme serveur qui gagne ses matches en soulant son adversaire à coup d’aces. On pense biens sûr à Karlovic, Ljubicic, Isner etc qui se permettent de suivre leurs services à la volée mais qui dans 70% des cas, ne voient même pas la balle revenir. Tim Henman lui était un attaquant. Hélas, sa fin de carrière, notamment cette saison 2007, a plus relevé de la boucherie que du jeu d’attaque. Pas de quoi donner envie à d’éventuels successeurs… Un joueur, parmi les meilleurs, semble encore revêtir la panoplie de l’attaquant : le croate Mario Ancic, qui est sans doute le dernier à pratiquer le service-volée systématique sur premières et secondes balles à Wimbledon. Il tempère néanmoins ses ardeurs dès que la surface ralentie… Qui d’autre ? buy amoxil online, amoxicillin dentistry, methotrexate amoxicillin drug interactions. para que es el medicamento amoxil what is amoxicillin trihydrate for dogs Chris Guccionne ? son impact sur le circuit est tellement limité qu’on se demande s’il est pertinent de le citer dans cet article… idem pour Mickaël Llodra doxycycline 100mg acne side effects doxycycline 100mg dosage for uti doxycycline reviews qui ne manque pas de bonnes intentions pour remettre l’attaque au goût du jour mais qui hélas, ne connaît pas une très grande réussite sur les courts.

La retraite de Tim Henman pourrait très bien constituer une date importante du tennis, celle où dans les manuels d’histoire tennistique (que l’on trouverait dans une école imaginaire du tennis), figurerait la mention : septembre 2007 « retraite de Tim Henman, extinction de l’attaquant pur ».

Pariez sur le tennis, 150€ de bonus !

comments powered by Disqus