Tennisonline.fr

Juan Carlos Ferrero tire sa révérence

zyban tablets online order zyban

Le “Moustique” prendra sa retraite le mois prochain, à 32 ans


En septembre 2003, Andy Roddick remportait la finale de l’US Open face à Juan Carlos Ferrero 6/3 7/6 6/3.

Moins de 10 ans après, les 2 joueurs partent donc ensemble – ou presque – à la retraite.

delivery of the order from 3 days, generic prednisone are sold without prescriptions . quickly and conveniently. best way to buy prednisone online prednisone 
order online at usa pharmacy! walmart zoloft cost . free delivery, best generic zoloft .

Leurs points communs? Une place éphémère (mais encore faut-il y arriver) de numéro 1 mondial (13 semaines pour Roddick, 8 pour Ferrero), un seul titre du Grand Chelem (Roland Garros 2003 contre Verkerk pour Ferrero) malgré plusieurs finales (finale perdue à Roland Garros en 2002 et US Open 2003 pour Ferrero), bon nombre de titres sur le circuit (15 pour Ferrero) et surtout avoir à subir la domination d’enfer du duo Nadal – Federer après avoir dominé le début des années 2000 à un très jeune âge.

Dur dur de se battre contre les blessures et essayer de revenir tout en sachant que son âge d’or est déjà passé…

Pendant 3-4 ans, Ferrero aura été le meilleur joueur du monde sur terre battue, avec Kuerten sans doute. Demi-finaliste à Roland Garros en 2000 et 2001, finaliste en 2002 puis vainqueur en 2003. Enorme coup droit, déplacement très efficace, fair-play et discrétions, telles étaient les marques de fabrique de Ferrero. Les blessures l’ont ensuite écarté régulièrement des meilleures places.

dec 26, 2014 – muscle relaxants, baclofen online kopen , order baclofen online usa – wildlifetimes.com.

A noter sa polyvalence (demi-finale à l’Open d’Australie, 2 fois quarts de finaliste à Wimbledon) et sa victoire en finale de Coupe Davis en 2000 (à l’époque la première pour l’Espagne).

Ferrero faisait partie de la “nouvelle vague” en 2000 avec Kiefer, Haas, Roddick, Hewitt et Safin (Federer, à l’époque, n’avait pas le même palmarès ni la même maturité que ces joueurs). Haas et Kiefer n’ont jamais atteint les sommets promis (Haas a toutefois eu une carrière bien meilleure que son compatriote). Safin, Hewitt, Roddick et Ferrero ont eu chacun gouté à la place de numéro 1. De ce quatuor, il ne reste plus que Hewitt… et si, lui aussi, annonçait sa retraite après l’Open d’Australie 2013? Ce serait, pour le coup, bien la fin d’une époque.

Le Kangourou

buy amoxil online, 400 mg chewable amoxicillin with potassium autism, amoxicillin 250 mg chewable without prescription.

.

comments powered by Disqus