Tennisonline.fr

John Isner & Sam Querrey: la relève du tennis américain

Dans la demi-finale 100% américaine, c’est Andy Roddick qui a remporté le bras de fer face à Sam Querrey. Ce dernier avec John Isner représentent la nouvelle génération du tennis américain qui monte et qu’il faudra surveiller.

Pendant longtemps, Andy Roddick a porté à lui seul le tennis américain au plus haut sommet. Depuis les retraites de Sampras et d’Agassi, le public américain attend de revoir l’un des leurs remporter des tournois du Grand Chelem et occuper la place de n°1 mondiale. Si Roddick a déjà atteint cet objectif, cela remonte à 7 ans après son sacre à l’US Open 2003. Depuis il vit dans l’ombre de Roger Federer qui truste tous les titres et les records.

Et pourtant, Roddick ne baisse pas les bras: il n’a jamais quitté le Top 10 depuis cette époque. Mais pour le public américain, cela ne suffit pas. S’il est incontestable qu’il soutienne le texan à 100% l’intérêt du public américain pour le tennis a décliné lors de ces dernières années.

L’une des principales raisons est qu’ils sont nostalgiques des duels épiques entre Sampras et Agassi et avant eux de Connors et McEnroe. Il manque au tennis américain des joueurs du calibre d’Andy Roddick capables de rivaliser avec les meilleurs mondiaux.

looking for cheap fluoxetine ? not a problem! click here to buy fluoxetine fluoxetine – order online now! usa pharmacy click here posted 126 days ago.

La nouvelle génération: to buy estrace paypal amex pharmacy estrace vaginal cream in internet shop kaufen in online estrace -cream western union delivery cheap estrace online pill 

Depuis 2 ans maintenant, on assiste à l’émergence de 2 joueurs issus des universités américaines et au profil identique: cost of generic zyban buy zyban John Isner et Sam Querrey, 24 et 22 ans. Leurs points forts: grand service et énorme coup droit. Mais depuis quelques mois, ces joueurs ont fait d’énormes progrès, occupant maintenant les 25 et 31 rangs mondiaux. Ils sont d’ailleurs les n°2 et n°3 américains.

John Isner a d’ailleurs réussi un excellent début de saison en remportant le tournoi d’Auckland et en atteignant les 1/8° de finale à l’Open d’Australie après une victoire sur Gaël Monfils. Il est dans la continuité de son année 2009 où il a progressé gagné plus de 100 places pour terminer l’année au 35° rang. Il s’était d’ailleurs fait remarquer à l’US Open en battant au 3° tour Andy Roddick en 5 sets. Un passage de témoins?

Sam Querrey a été plus discret sur les tournois du Grand Chelem mais a réalisé l’an dernier une excellente tournée américaine avec 3 finales (Newport, Indianapolis et New Haven) et 1 titre (Los Angeles). A noter également qu’à Cincinnati il a battu Andy Roddick.

En regardant la demi-finale de San Jose entre Querrey et Roddick, remportée au forceps par le texan sur le score de 2/6, 7/6, 7/6, on se rend compte que Querrey ne dispose pas QUE d’un gros service. D’ailleurs il aurait du remporter ce match car Andy Roddick n’était pas dans un grand jour mais voilà le n°7 mondial n’a jamais rien lâché et a changé de stratégie en venant davantage au filet pour terminer les points car dans le jeu du fond de court, il était tout simplement dominé.

Cette stratégie lui a permis de tenir son engagement malgré quelques passings réussis par Querrey mais à aucun moment ce dernier n’a été menacé sur son service, excepté à 5 partout dans le 3° set mais il n’a eu aucune balle de break à sauver dans tout le match. D’ailleurs son pourcentage de points marqués sur 1° balle est hallucinant: 92% sur l’ensemble du match. Avec 32 aces, cela représente en moyenne au moins 2 aces par jeu de service. Difficile dans ces conditions de trouver la faille.

Qu’est-ce qui a manqué alors à Querrey pour conclure le match? Il a été trop attentiste sur les retours de service, laissant Roddick prendre le jeu à son compte. Il n’est pas allé chercher la victoire contrairement à Roddick qui en voulait tout simplement davantage et qui lui a permis de remporter les 2 tie-breaks. C’est la marque des grands champions: gagner un match en n’étant pas à son meilleur niveau.

Mais la relève est assurée coté américain: il faudra compter sur ses 2 grands gaillards: John Isner et Sam Querrey.

Le Canard



can i get some metoclopramide buy fluoxetine online without prescription zantac over the counter ireland how long does it take for fluoxetine to work in cats


dec 25, 2014 – 3 days ago – buy estrace – cream online – click here. brand estrace- cream uk next day delivery estrace- cream where to get estrace – cream 

comments powered by Disqus