Tennisonline.fr

Jean Gachassin => "Miami ou Rome, personne ne s’en rappellera plus dans vingt ans. Alors que gagner la Coupe Davis "

Le président de la FFT , Jean Gachassin est franc du collier et s’est exprimé en marge du tournoi de Metz


Jean Gachassin

A propos du forfait de Monfils à Metz
Pour Gaël, c’est dommage ce qui lui arrive après un week-end tellement euphorique en Coupe Davis. Il a été excellent à Lyon, et derrière… ce bobo. On le sait, les saisons sont longues. Les joueurs jouent trop. Après, il y a peut-être du côté de Gaël un manque d’élégance quand il prévient les organisateurs à la dernière minute et saute dans le TGV pour Paris… Gaël est un drôle de personnage, attachant mais un peu folklorique. C’est dommage que son entourage ne l’ait pas encouragé à faire les bonnes démarches suite à cette blessure.

A propos de la finale de la Coupe Davis
Guy Forget a les pleins pouvoirs sur cette équipe et nous sommes tous derrière lui. Il a l’état d’esprit Coupe Davis, quelque chose qui se forge non pas sur trois ou quatre jours de compétition, mais durant toute l’année. Il faut apprendre à se connaître, passer du temps ensemble sur le circuit…
Ils ne doivent jamais oublier qu’ils peuvent bien gagner Miami ou Rome, personne ne s’en rappellera plus dans vingt ans. Alors que gagner la Coupe Davis, ça les gens s’en souviendront !
Et je suis satisfait de voir que ce message commence à passer auprès des joueurs.

A propos du déplacement à Belgrade
Ce sera un match terrible, dans une ambiance terrible. Leur salle fait peur : il y a tellement de bruit qu’on entend à peine les annonces du score. Par contre, là où je suis ravi c’est que le hawk-eye est obligatoire : toute pression sur les arbitres, même physique éventuellement, n’aura pas de répercussions. Maintenant, c’est une finale, et nous irons là-bas pour gagner. Nous en avons les moyens.

Le Toucan

comments powered by Disqus