Tennisonline.fr

James Blake, ça sent la fin

Retour (texte et vidéo) sur la carrière de l’Américain… sans doute bientôt terminée.

 

Difficile de croire que James Blake, ce joueur si talentueux et élégant, végète aujourd’hui au-delà de la 100ème place mondiale. C’est pourtant la triste réalité pour l’Américain, ancien pensionnaire régulier du top 10 il n’y a encore pas si longtemps.

 

La semaine dernière, on pouvait penser qu’il allait profiter d’un tableau dégarni à New Haven pour se refaire une santé avant son US Open chéri, lui l’enfant de NYC. Hélas, il a été dégommé par Olieksandr Dolgopolov… une défaite sévère 4 et 2 précédée par une humiliation contre Denis Istomin à Cincinnati (0 et 3). check estrace price comparison and read estrace reviews before you buy estrace online from licensed canadian pharmacies.

 

James Blake, belle gueule (il est mannequin) bien remplie (il a étudié à Harvard) et d’un rare fair-play, a connu deux carrières. Une première où il brille par intermittence en inquiétant les meilleurs sur dur notamment… avant un accident lors d’un banal entraînement à Rome en 2004 où il passe à deux doigts de la paralysie. Pendant sa convalescence, il est aussi endeuillé par la mort de son père.

 

A son retour, Blake change complètement d’attitude sur le court. Fini les prises de tête pour des coups ratés. Il a appris à relativiser. Son potentiel s’exprime alors pleinement : coups de fusils en coup droit comme en revers, service canon. Il décroche le prix du come-back de l’année en 2005 (où il bat notamment Nadal à l’US Open) et se classe dans le top 25. Il s’accroche dans la locomotive du tennis mondial pendant quelques années… mais il lui manque toujours quelque chose pour briller dans les grandes occasions. L’Américain, malgré des duels d’anthologie contre Federer ou Agassi n’atteindra jamais les demi-finales en Grand Chelem. Il devient habitué du joueur qui « passe pas loin ». Sa meilleure année est 2006 où il remporte 5 titres et atteint la finale de la Masters Cup (battu par Federer).

purchase discount medication! buy dapoxetine india . fastest shipping, how to buy dapoxetine.

 

2008 restera la dernière année où il fit quelque chose (4ème place aux JO, quarts en Australie). Depuis, c’est la dégringolade progressive.

buy cheap baclofen baclofen cheap buy baclofen lioresal cheap order baclofen online buy lioresal 10mg buy baclofen without prescription buy baclofen canada

 

A 30 ans, on peut malheureusement craindre que la carrière de James Blake ait du mal à redécoller. Il n’a remporté que 11 matchs cette saison (pour 14 défaites).. Plus inquiétant, Blake n’arrive plus à gagner sur ciment, sa surface favorite. En témoignent ses défaites contre Ryan Sweeting à Washington ou Istomin à Cincinnati.

En espérant qu’il nous fasse mentir bientôt.

 

Revivez en vidéo l’un des plus beaux matchs de sa carrière contre Nalbandian à la Masters Cup où il livre un récital de coups gagnants, notamment en retour.

 any specific instructions price for prednisone price for prednisone order Deltasone buy cialis online but if you did is in general then any

Le Kangourou

comments powered by Disqus