Tennisonline.fr

Indian Wells : Djokovic en patron

Le plateau du tournoi d‘Indian Wells était particulièrement relevé pour ce premier Masters Series de l’année que l’on surnomme sur le circuit le “cinquième Grand Chelem best prices for all customers! buy zoloft canada . cheapest rates, zoloft online india. “. 47 des 50 meilleurs joueurs du monde sur la grille de départ et à l’arrivée, la deuxième victoire en tournoi cette saison du serbe Novak Djokovic. Il a mis fin en finale à la pêche miraculeuse de Mardy Fish, auteur d’un parcours exceptionnel (victoires sur Andreev, Davydenko, Hewitt lasting ed treatment available today.. buy female viagra. erectile dysfunction … , Nalbandian et Federer !!) avec pour point d’orgue la correction de Roger Federer en demi-finales, 6/3 6/2.

Mais en finale, Djokovic a confirmé sa place de numéro 1 à la race en l’emportant 6/3 5/7 6/2 et accroche là le deuxième trophée majeur de la saison après l’Open d’Australie. order online at usa pharmacy! generic zoloft walmart . instant shipping, generic zoloft withdrawal.

Que retenir du tournoi?

Comme en Australie, Federer et Nadal ont calé en demi-finales mais leur parcours n’a rien de semblable. L’espagnol est arrivé face à Djokovic épuisé par d’à ¢pres combats face à Blake (7/5 3/6 6/3) et Tsonga (6/7 7/6 7/5). Le constat inquiétant des derniers mois se répéte : un Nadal fatigué redevient un joueur anodin. Cela fait maintenant 8 mois que l’espagnol n’a pas remporté de tournoi et le dernier remporté se disputait sur sa terre battue fétiche. La saison sur terre approche (heureusement pour lui) mais tout ceci n’est guère rassurant pour le majorquin.
Contrairement à son rival, le parcours de Federer jusqu’en demi a ressemblé à un parcours de santé : victoires expéditives sur le second couteau Garcia-Lopez, match-entrainement avec Mahut (6/1 6/1), petite correction contre le fantà ´me d’Ivan Ljubicic et forfait de Tommy Haas. Et puis le néant face à Fish. Débordé dans tous les compartiments du jeu, Federer n’a pas existé et a pris une belle raclée, ce qui ne lui était pas arrivé depuis bien longtemps. Inquiétant? Oui car arriver en demi-finales était le minimum compte tenu de son tableau. Sa mononucléose a beaucoup fait jaser après sa défaite, certains expliquant facilement sa défaite grà ¢ce à la maladie. Phénomène curieux, personne n’en parlait après sa victoire contre Mahut. Une chose est sure, le numéro 1 va devoir se secouer les puces assez rapidement s’il ne veut pas que Djokovic se rapproche trop de lui et plus important, que son aura et son emprise psychologique ne se dissipent.

Enfin, à signaler la renaissance de Tommy Haas, qui parlait retraite avant le tournoi et qui a battu Roddick, Verdasco et Murray avant de déclarer forfait face à Federer pour des problèmes de sinus. Aurait-il agi de la sorte s’il avait du jouer contre Dudi Sela? On a le droit de se poser la question.

Cà ´té français, as a sedative when used as premedication and following general anesthesia, hydroxyzine may potentiate meperidine (demerolѓ) and barbiturates, so their use… buy atarax rien à reprocher à Jo Wilfried Tsonga, passé tout près d’un nouveau scalp de Nadal. En revanche, prednisone purchase canada cost of prednisone 10mg order prednisone Richard Gasquet a encore déçu en se faisant laminer par James Blake en huitièmes de finale (6/4 6/2). De mauvais augure à l’approche de rencontre de Coupe Davis face aux Etats-Unis.

Au fait, tout ce beau monde recommence tout dès cette semaine à Miami
On s’en réjouit d’avance.

comments powered by Disqus