Tennisonline.fr

Et si Nadal arrêtait de se plaindre et s'occupait de son jeu?

Changements de balles, calendrier chargé, impôts trop lourds, Nadal n’arrête pas de se plaindre ces derniers temps. Et de perdre aussi.

dapoxetine tablets dapoxetine sale dapoxetine without prescription

Après l’US Open, l’éternel problème du calendrier surchargé a refait surface. Nadal n’est pas le seul à le critiquer (Murray et Djokovic le font aussi) mais il est de ceux qui le font le plus souvent. Nadal a beau râler contre le calendrier bien haut et bien fort, cela ne l’empêche pas de faire des tournois “inutiles” depuis bien des saisons au lieu de profiter des rares occasions de reposer la machine. On va le répéter, pas besoin de regarder bien loin pour avoir le bon exemple à suivre : Roger Federer. Plutôt que de sacrifier son corps sur la tournée asiatique (qui ne lui rapporterait rien sinon des dollars), le Suisse recharge les batteries (physiques et mentales). Quel est l’intérêt de Nadal d’aller s’esquinter sur les courts de Tokyo ou Shanghai? Le seul enjeu véritable de la saison est la Masters Cup de Londres. Il paraît que l’Espagnol a mal au pied depuis des mois. Alors pourquoi ne se soigne-t-il pas?

buy generic baclofen 10 mg online without prescription. pain relief|muscle relaxant. contact us, cheap prices , amex.

Vient ensuite le “problème” des balles. Nadal s’est plaint avant Shanghai du changement de balles entre les tournois. On peut comprendre que cela soit un peu ennuyeux (je dis bien un peu car quand on est numéro 2 mondial et qu’on passe sa vie à taper dans la balle jaune, on doit quand même être habitué à changer non?) mais de là à déclarer que c’était “très dangereux pour la santé des joueurs”, je ne peux qu’être sceptique.

Enfin, dernière plainte : le système de taxation trop lourd pour les tennismen qui jouent à Londres. En plus de taxer leur prize money à 50%, les autorités britanniques taxent les joueurs en fonction du nombre de jours passés en Grande-Bretagne dans la saison. Le “pauvre” Nadal a déclaré qu’il ferait l’impasse sur le Queen’s car cela lui faisait “perdre de l’argent”.  Pauvre lapin, c’est vrai qu’on imagine son compte en banque bien dégarni.

Je peux comprendre que cela fasse râler les joueurs. Mais par décence, le jeune multi-millionnaire pourrait garder ce commentaire en off. Et puis c’est pas comme s’il passait six mois de l’année en Grande-Bretagne si?

Bien sûr, Nadal dit ce qu’il pense, fait ce qu’il veut. Mais je trouve le moment mal choisi. Car Nadal est dans une passe “moyenne” tennistiquement parlant : on le sait assomé par ses défaites contre Djokovic. S’ajoutent des défaites contre Murray et Mayer. Et elles ne sont pas arrivées par hasard. Nadal joue moins bien qu’en 2010. Ne serait-ce pas cela la priorité pour lui? Se reconcentrer sur son jeu, se taire, travailler? Plutôt que de se plaindre dans les média de la qualité des balles (pareille pour tout le monde), du calendrier ou des taxes?

buy fluoxetine online no prescription, cheap prozac online , order generic prozac online , prozac cost canada , buy prozac online no prescription uk, how

On vante depuis longtemps l’humilité et le fair-play de Nadal. Ces dernières semaines, il m’a surtout donné l’impression d’être un enfant gâté à qui on aurait retiré son joujou préféré : la place de numéro 1 mondial.

buy estrace more info about `generic brand for prednisone`. sale prednisone – buy prednisone for dogs prednisone generic brand name; prednisone online paypal – buy  online, estrace 4mg, estradiol valerate 4mg tablet .

Le Kangourou

comments powered by Disqus