Tennisonline.fr

Critique des sifflets en Coupe Davis : Forget se trompe

mar 6, 2014 – buy finpecia south africa lexapro price ireland buy zoloft online non generic versions are typically cheaper than brand name versions. the cost  Sortie médiatique embarrassante du Capitaine de l’Equipe de France de Coupe Davis


buy generic dapoxetine online dapoxetine dose for premature ejaculation dapoxetine without prescription

Guy Forget en a remis une couche à propos de la défaite française en Coupe Davis. Déjà, à la fin de la rencontre, il avait fustigé le comportement d’une trentaine « d’idiots » qui avaient passé leur temps à siffler et gâcher la fête. Il est encore revenu à la charge, en remettant en cause au passage le juge arbitre, qualifié de « mou ». Selon lui, ces sifflets auraient empêché les joueurs français de se « lâcher ». Il se demande, après coup, s’il n’aurait pas du faire arrêter les matchs :

 

«Quand le premier match a commencé avec les premiers sifflets sur les lancers de balles des joueurs, que se serait-il produit si je m’étais levé de ma chaise, mis au milieu du terrain et j’avais dit : c’est inacceptable, soit ça s’arrête, soit on ne joue pas

 

Je trouve ces commentaires bien malvenus. Encore une fois, la France passe pour des mauvais perdants pleurnicheurs. Guy, il faut se réveiller, c’est la Coupe Davis !  Et puis parler deux semaines après c’est facile, s’il avait trouvé ça tellement insupportable, pourquoi n’a-t-il pas mis la pression sur l’arbitre pendant les matchs ?

Certes, c’est agaçant de voir le public applaudir des fautes, de faire du bruit entre les services etc mais est-ce quelque chose de bien nouveau ? Je me souviens d’ambiance bien pire que celles de Belgrade au Brésil ou en Argentine par exemple.

 

On a envie de dire qu’un public un peu fou, pas forcément connaisseur mais surtout galvanisé par le fait de voir son pays, fait partie du « package » Coupe Davis. On n’arrête pas de dire que cette compétition perd en saveur, qu’elle n’a plus la même aura… alors si en plus on commence à se plaindre du fait que parfois le comportement des spectateurs est limite, on risque effectivement d’aseptiser un peu plus tout ça.

 

Et puis franchement, quand nos joueurs prennent deux grosses raclées le dimanche, c’est un peu léger d’évoquer l’impossibilité de se « lâcher » à cause de sifflets. Moi ce qui m’a frappé dans le match de Llodra, c’est son incapacité à changer les choses, à s’obstiner à monter ou servir sur le revers du Serbe qui était réglé comme horloge. JAMAIS je me suis dit « et voilà le public lui fait perdre les pédales ».

 

baclofen tablets. buy baclofen online. baclofen price . cheap lioresal. purchase lioresal. buy lioresal online. buy baclofen . baclofen cost . generic baclofen .

Et n’oublions pas que les joueurs Serbes ont aussi du faire avec ce paramètre : ce n’est pas si facile non plus de gérer l’attente du public et de sentir par instant sa déception (cf le double).

 

Forget aurait peut-être pu râler si le public avait conspué un joueur français à 4/5 0-30 dans le set décisif mais là… Pourquoi ne pas tout simplement admettre que la Serbie était plus forte ce jour-là et passer à autre chose ?

 

D’autant que Forget n’est pas exempt de tout reproche. On peut s’interroger sur sa sélection mais surtout sur la manière dont se sont déroulées les choses : pas de suspens sur le joueur du 5ème match, confiance en Llodra malgré sa prestation moyenne la veille…

 

Je pense qu’il a manqué une occasion de se taire, de faire profil bas et de se remettre en question.

Et puis faut arrêter de pleurnicher un peu, les grands champions arrivent à se transcender dans les ambiances hostiles : Hewitt a gagné contre Kuerten au Brésil sur terre battue en 2000, Verdasco a terrassé l’Argentine malgré la pression énorme du public en 2008…

 

order generic prozac buy prozac cheap buy cat prozac cheap prozac to buy prozac online is it safe to buy prozac online prozac apteka online prozac

La France avait joué ses deux tours précédents à la maison, il fallait bien un jour jouer à l’extérieur non ?

 

Et qui peut prouver que le fait de jouer à domicile aurait avantagé les français ? Nos deux derniers titres en Coupe Davis ont été gagnés en Australie et en Suède non ? Nos joueurs ne donnent-ils pas la preuve, saison après saison, qu’ils ont du mal à gérer l’attente du public français à Roland Garros ?

 

Après le match contre la Serbie, je m’étais dit « 12 ans de Forget, un peu de changement ne ferait pas de mal ». Après ces commentaires, j’en suis encore plus convaincu.

where to buy zyban. order zyban on internet. buy zyban online without prescription. zyban medication. cheap zyban in uk. canadian pharmacy zyban.

Le kangourou

comments powered by Disqus