Tennisonline.fr

ATP Masters 1000 Indian Wells : demi-finales Nadal-Roddick et Federer-Murray

Le dernier carré du premier Masters 1000 de la saison ressemble étrangement à celui de l’Open d’Australie… Rafael Nadal, numéro 1 mondial, Roger Federer n°2, et Andy Roddick n°7, étaient déjà de la partie à Melbourne. S’ajoute aux portes du désert le redoutable Andy Murray n°4…

Petit tour d’horizon avant ces 2 chocs.

Nadal-Roddick

Nadal mène 4-2 dans les confrontations. En 2008, les 2 hommes se sont affrontés 3 fois. A Dubaï, Roddick s’était imposé en 2 sets avant de perdre en 2 sets serrés au Queen’s puis de prendre une fessée en Coupe Davis sur terre battue. Nadal avait par ailleurs battu assez facilement Roddick en demi-finale d’Indian Wells en 2007 (6/4 6/3).

Nadal est évidemment le favori de cette confrontation. Il a corrigé Del Potro en quarts (6/2 6/4) et réussi un come-back hallucinant contre Nalbandian en huitièmes (5 balles de match sauvées à 3/6 3/5 et 3/6 4/5). Il est physiquement au point et son jeu a toujours posé des problèmes à Roddick.

Mais attention tout de même à l’américain qui est en train de faire évoluer son jeu de manière intéressante sous les ordres de Larry Stefanski. Il claque moins d’aces et de premières à 230km/h, mais il passe beaucoup plus de premières balles très travaillées et surtout tient beaucoup mieux l’échange. Ses 7 kilos perdus lui ont fait du bien au niveau du déplacement.

Côte Tennisonline: Nadal 70%, Roddick 30%.

Federer-Murray

Un classique. Avantage à l’écossais dans l’historique qui mène 5 victoires à 2. Andy a remporté les 3 dernières confrontations (Doha, Masters Cup et Masters Series de Madrid). Mais Federer a pour l’instant gagné le match le plus important : la finale du dernier US Open. Federer a la pression car il ne veut surtout pas créer un deuxième complexe sur le circuit après Nadal. Cependant, beaucoup des victoires de Murray se sont jouées à pas grand chose. L’autre inconnu pour ce match est la condition physique de Murray, de retour d’un virus. Match très très serré en pespective.

Côte TennisOnline : 50/50

Le Kangourou



comments powered by Disqus