Tennisonline.fr

Andy Roddick peut-il briser sa malédiction à Roland Garros ?

generic advair diskus 100 50 advair diskus inhaler price generic fluticasone Andy Roddick peut-il briser sa malédiction à Roland Garros ?

Hier, Andy Roddick a logiquement passé son premier tour face à Romain Jouan 6/2 6/4 6/2. Pas de quoi d’en faire tout un plat. Mais pour Roddick, cette victoire est tout simplement sa première à Roland Garros depuis 2005. A l’époque il avait gagné contre une autre wild-card française… Jo-Wilfried Tsonga. A Roland Garros, Roddick n’a jamais dépassé le troisième tour. Et pourtant, Andy n’est pas une bille sur terre battue, comme beaucoup voudrait le faire croire. Mais à Roland, ça bloque.

Depuis sa victoire révélation face à Michael Chang en 2001, le sort s’acharne contre Roddick à Roland Garros. Cette année là, il se blesse à la cheville face à Lleyton Hewitt alors que la bataille fait rage à 1 set partout. En 2002, il s’incline à la surprise générale face à Wayne Arthurs en 5 sets, alors qu’il mène 2 sets à 1. En 2003, stupeur lorsqu’il sombre en 4 manches contre Sargis Sargsian, alors qu’il est tout proche de la place de numéro 1 mondial. En 2004, nouvelle désilussion sur le court Suzanne Lenglen lorsqu’il tombe en 5 sets au deuxième tour contre Oliver Mutis, qui fait alors le tournoi de sa vie. En 2005, il fait le match parfait pendant 2 sets contre un pur terrien, Jose Acasuso, avant de se faire remonter et perdre 8/6 au cinquième set, toujours au deuxième tour. En 2006, il se blesse à une cheville à la Coupe du Monde de Dusseldorf quelques jours avant Roland Garros et ne peut défendre correctement ses chances contre Alberto Martin au 1er tour, et abandonne. En 2007, il prend le pire tirage en se coltinant Igor Andreev au 1er tour. Il mène 1 set un break avant d’une nouvelle fois sombrer en 4 sets. L’an dernier, sa saison de terre battue démarre bien, avec des victoires probantes à Rome contre Robredo ou d’autres bons joueurs de terre mais patatras… Roddick se blesse à l’épaule contre Wawrinka et doit renoncer.

Cette année, le tableau d’Andy Roddick s’annonce moins corsé. Au deuxième tour, il va affronter Ivo Minar. Roddick devrait s’en sortir, étant donné son expérience et la condition physique douteuse de son adversaire. Au troisième tour, il aura certainement droit à Schuettler ou Gicquel. Match pas évident pour lui mais dans ses cordes. L’autre « gros » de sa partie de tableau, son adversaire potentiel en huitièmes de finale, est Gaël Monfils, mais le français arrive à Roland Garros à moitié blessé.

A première vue, Andy Roddick a donc les moyens cette année de changer ce palmarès ridicule à Roland Garros pour un joueur de sa trempe. Rendez-vous dans une semaine pour vérifier.

Le Kangourou

comments powered by Disqus