Tennisonline.fr

Analyse du Moustique sur le week end de Coupe Davis

La Coupe Davis vu par le Moustique…  

France 4-1 Allemagne : Les Français font le boulot

Que retenir de ce week-end toulonnais pour l’équipe de France de Coupe Davis ? Qu’elle s’est frottée à une formation allemande bis ? Ce serait faire la fine bouche. Qu’elle a su se mettre à l’abri dès le samedi, après un double victorieux ? Plus vraisemblablement.

dec 27, 2014 – buy cheap generic baclofen online without prescription the spasms at all. baclofen online rezeptfrei contains the active ingredient baclofen .

Avec 71 coups gagnants en l’espace de trois sets, la torpille Monfils n’a fait qu’une bouchée, samedi, d’un bien tendre Kohlschreiber, pourtant 30e mondial. Impérial au service, inspiré en fond de court, et guidé par Guy Forget sur le banc, le Francilien a apporté de main de maître le premier point aux Français, en profitant pour laver l’affront de sa défaite l’an passé face à De Bakker, pour sa première rencontre de Coupe Davis.  Jo Tsonga s’est lui fait à peine plus peur. Opposé à Becker (Benjamin et non Boris), en raison de l’absence d’Haas, Berrer ou encore Mayer, le numéro 1 français n’a pas eu à forcer son talent pour venir à bout, en quatre manches, de l’Allemand. Un match maîtrisé dans l’ensemble, sans fulgurances cependant.

Dimanche, face à la paire Kohlschreiber-Kas, Llodra et le bizut bleu, Benneteau, n’ont pas tremblé, pliant l’affaire en quatre sets bien ficelés. Après deux premiers actes parfaitement maîtrisés, où les deux Français ont fait admirer leur complémentarité et leur adresse en double, ils ont subi la fougue et l’énergie du désespoir déployés par la paire allemande dans la troisième manche. Faisant preuve d’autorité sur leur mise en jeu, et parvenant à réaliser le break au meilleur moment, à 6-5, les deux protégés de Forget ont remarquablement conclu la rencontre.

Pour l’anecdote, dimanche, Tsonga a été contraint à l’abandon face à Greul dans la troisième manche, après s’être foulé la cheville. Si l’on peut s’interroger sur l’utilité pour le 11e mondial de disputer ce genre de rencontre, les faits sont là : il pourrait manquer à l’appel à Indian Wells. Enfin, Benneteau a parachevé son beau week-end en disposant aisément de Becker en deux sets. 4-1 donc pour la France, qui rencontrera l’ogre espagnol en ¼ de finale. Une autre paire de manche, même si elle aura l’avantage de recevoir et donc de choisir la surface.

Les autres rencontres :

Espagne 4-1 Suisse : Les leaders ont manqué à l’appel

Orpheline de Federer, non concerné par cette épreuve depuis plusieurs saisons sauf en cas de barrages, la Suisse n’a pas démérité mais s’est finalement inclinée en Espagne, sur terre-battue. Alors que Wawrinka entretenait le rêve en venant à bout d’Almagro en cinq manches, Ferrer remettait de l’ordre dans la maison ibérique en écrasant logiquement Chiudinelli en trois sets secs. Après que la paire Granollers-Robredo ait remporté le double, ce diable de Ferrer pliait l’affaire en disposant de Wawrinka en trois actes. Sans Nadal, Verdasco ni Lopez, l’Espagne se qualifie pour les ¼ de finale. C’est fort.

Suède 2-3 Argentine : Nalbandian, ce héros

Le roi David. Annonçant qu’il était prêt, malgré une légère blessure, à venir en aide à ses compatriotes si la rencontre face à la Suède tournait au vinaigre, Nalbandian a tenu parole. D’abord en remportant un double qui valait de l’or, au côté de Zeballos. Puis en remportant le simple décisif, face au vétéran Vinciguerra, en quatre manches disputées. Un scénario parfaitement ficelé pour « Nalbide », qui redevient ainsi le héros d’une nation qui était privée pour cette occasion de son leader Del Potro, toujours blessé au poignet droit, et d’ailleurs forfait pour Indian Wells. Côté suédois, Soderling a du se sentir bien seul durant toute la rencontre, remportant ses deux simples, en vain. Même « Pim-Pim » alias Joachim Johansson n’est pas parvenu à faire parler la poudre.

Serbie 3-2 Etats-Unis : Djokovic puise dans ses réserves

Quelle rencontre, et surtout quelle ambiance en Serbie, sur terre-battue ! Premier simple du week-end, Troicki a disposé du géant Isner en quatre manches. Un résultat qui allait s’avérer précieux pour les Serbes. Car après la victoire de « Nole » sur Querrey, non sans souffrir puisqu’en quatre sets également, les USA revenaient à 1-2 à l’issue du double, remporté par  Bob Bryan et John Isner. C’est finalement l’idole du pays Djokovic qui scellait le sort de la rencontre, mais que ce fut dur pour le numéro 2 mondial face au bluffant Isner !  Cinq manches au couteau, plus de quatre heures de matches, et finalement le Serbe qui triomphe. Un week-end qui devrait peser dans les jambes des différents acteurs de cette rencontre, tant ils sont allés au bout d’eux-mêmes.

buy cialis online – best prices guaranteed, approved online pharmacy, discreet worldwide shipping

Russie 3-2 Inde

Croatie 5-0 Equateur

doxycycline 400 mg side effects doxycycline over the counter order doxycycline Belgique 1-4 République Tchèque

Chili 2-1 Israël

En raison du tremblement de terre qui a frappé le Chili, la rencontre n’a débuté que samedi, et se finira donc ce lundi, avec les deux derniers simples. Avantage pour le moment à la formation emmenée par Gonzalez.

Les affiches des ¼ de finale : estrace online, estrace tablets, estrace coupons, estrace 2mg, estrace 0.5 mg, estradiol online, estradiol buy.

France-Espagne

Russie-Argentine

dec 11, 2014 – though prozac is one of the most-prescribed antidepressants in the u.s., in 2010, more than 24.4 million prescriptions for generic fluoxetine

Croatie-Serbie

Chili/Israël –République Tchèque

Le Moustique

comments powered by Disqus